Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Santé

Le virus Zika sème un vent de panique

27/01/2016


Dans les médias, Ebola a laissé sa place à un nouveau venu: le virus Zika.
Découvert en 1947, ce virus transmis par les moustiques du genre Aedes semble se répandre à toute allure depuis quelques mois.

Plutôt bénin chez les adultes (fièvre, éruption cutanée, conjonctivite...), ce virus inquiète les autorités car il pourrait être responsable de graves malformations foetales lorsqu'il affecte les femmes enceintes.

En effet, une augmentation des cas de microcéphalie (boîte crânienne anormalement petite) chez les nouveau-nés a été observée dans plusieurs pays d'Amérique du sud et centrale, en lien avec une hausse des cas d'infections par le virus Zika. C'est notamment le cas au Brésil, où plus de 3500 cas de microcéphalie ont été rapportés en 2015, soit environ 20 fois plus que les années précédentes.
Aucun vaccin ni médicament ne protège contre cette infection, qui pourrait aussi causer des anomalies de la vision et de l'audition chez les foetus.

Face à cette épidémie, plusieurs compagnies aériennes proposent aux femmes enceintes et à leur famille des mesures facilitant l'échange ou le remboursement des billets d'avion, pour leur éviter de se rendre dans les zones à risque.

Aux Etats-Unis, le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) déconseille les voyages aux femmes enceintes dans 14 pays où sévit le virus (le Brésil, la Colombie, le Salvador, la Guyane française, le Guatemala, Haiti, le Honduras, la Martinique, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname, le Venezuela, et Puerto Rico).

Une douzaine de cas d'infection au virus Zika virus ont été confirmés aux Etats-Unis. Aucun n'a pour l'instant été observé au Canada.

Sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada, on conseille aux voyageurs canadiens qui visitent les régions touchées de se protéger du virus Zika en prenant des "mesures de protection individuelles pour empêcher les piqûres de moustiques, y compris l'utilisation d'insectifuge, de vêtements protecteurs, de moustiquaires ainsi que de portes et de fenêtres à moustiquaires".

Photo: CDC - répartition des cas de virus Zika en janvier 2016

Afficher tous les textes de cette section