Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Santé

Les jumeaux vivent plus longtemps

Par Marine Corniou - 22/08/2016


Les jumeaux sont chanceux : dans l’enfance, ils ont constamment un compagnon de jeu. Et tout au long de leur vie, leur taux de survie est supérieur à celui des fratries « ordinaires », selon une étude parue dans PLOS ONE et menée par des chercheurs de l’université de Washington. Surtout s'il s'agit de jumeaux identiques, ou monozygotes.

Alors que les paires de jumeaux sont très étudiées en biologie pour comparer l’influence de différents facteurs (génétiques, environnementaux…) sur diverses maladies, aucune étude ne s’était concentrée sur leur espérance de vie.

C’est en se penchant sur des registres danois, répertoriant près de 3000 paires de jumeaux de même sexe nés entre 1870 et 1900 (et donc tous décédés aujourd'hui), que les chercheurs ont mis en évidence l’avantage d’avoir un jumeau identique.

Ainsi, à presque tous les âges et quel que soit le sexe, les vrais jumeaux ont un taux de survie supérieur à celui des « faux » jumeaux. Et ces derniers s’en tirent un peu mieux que la population générale.

Chez les femmes, cet avantage peut être attribué à des taux de mortalité extrinsèque moindres, alors que chez les hommes, l’avantage survient surtout à partir de 40 ans, peut-on lire dans l’étude.

La différence est d’environ 6%. Cela signifie que si, sur 100 garçons « ordinaires », 84 sont encore vivants à l’âge de 45 ans, chez les vrais jumeaux ils seraient 90 à être encore en vie.

Selon les chercheurs, les liens sociaux (avoir un frère ou une sœur proche) auraient un effet protecteur, comparable à l’effet « mariage » qui se traduit par une longévité accrue chez les couples mariés par rapport aux célibataires.


Image: Perumalnadar, Wikicommons.

Afficher tous les textes de cette section