Publicité
Santé

Nanocolle: une révolution chirurgicale?

28-04-2014

Fermer une plaie profonde en quelques secondes, sans aiguille ni points de suture : c’est ce que proposent des chercheurs français grâce à une « colle » à base de nanoparticules. D’abord présentée en décembre 2013 dans la revue Nature, la colle vient de faire l’objet d’une nouvelle publication montrant son efficacité in vivo, sur des rats.

Une plaie profonde est « réparée » en quelques secondes, laissant une cicatrice à peine visible. Mieux, la colle est aussi efficace sur les organes mous, comme le foie, les poumons ou la rate, difficiles à suturer car sujets aux déchirements. (Pour voir les résultats en vidéo, c’est ici!)

Magique? Presque! Ce sont les nanoparticules (silice, oxydes de fer) contenues dans la solution aqueuse, qui sont « adsorbées » par les tissus, et établissent quasiment instantanément une multitude de connexions entre les surfaces. Les nanoparticules peuvent être métabolisées par l’organisme et ne présentent apparemment pas d’effets secondaires…

Cette nano-colle, mise au point par les équipes de Ludwik Leibler du laboratoire « Matière molle et chimie » (ESPCI/CNRS) et Didier Letourneur du Laboratoire de recherche vasculaire translationnelle (Inserm) pourrait bien révolutionner la chirurgie, tant ses champs d’application sont vastes.

Pour voir les résultats en vidéo, c’est ici!

Photo: ESPCI ( à gauche: colle, à droite: suture classique)
Schéma: Article dans Angewandte Chemie, International Edition.

Publicité

À lire aussi

Santé

Les bactéries intestinales nous aident contre la grippe

Nos bactéries intestinales pourraient nous aider à lutter contre la grippe, selon une étude parue dans Science.
Marine Corniou 04-08-2017
Santé

Dossier spécial: Tout sur le caca!

Plongez avec les chercheurs au fond de la cuvette!
Québec Science 15-02-2018
Santé

RU486: le droit de choisir

Au Canada, la pilule abortive, pourtant accessible dans 57 pays, n’est toujours pas offerte. Conséquence, alors qu'une Canadienne sur trois avorte au cours de sa vie, elle n’a pas le choix de la méthode.
Marine Corniou 04-08-2014