Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Science

Acométage réussi!

13/11/2014
Après 7 heures de descente en chute libre, Philaé a atterri hier sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

C’est le couronnement d’une mission inédite dans l’histoire spatiale, qui a débuté il y a plus de 10 ans par le lancement de la sonde Rosetta par l’Agence spatiale européenne (ESA).

Le mercredi 12 novembre, la tension était à son comble dans la salle de contrôle de l’ESA à Darmstadt, en Allemagne, alors que les ingénieurs et astronomes attendaient un signal indiquant que le module Philae avait bien touché le sol cométaire.

Largué quelques heures plus tôt par Rosetta (en orbite de la comète), Philae s’est posé après un peu plus de 7 heures de chute libre.

La joie a toutefois laissé place à l’inquiétude, puisque les « deux harpons tirés sous Philae n’ont pas permis de l’ancrer solidement au sol ». Pour l’heure, la situation de Philae est encore incertaine, souligne le CNES.
Il semble que le robot se soit coincé dans une pente assez abrupte, après plusieurs rebonds, ce qui n'empêche toutefois pas ses instruments ni sa pile de fonctionner.

Hélas, la zone en question est faiblement ensoleillée (1h30 de jour toutes les 12 heures), ce qui pourrait compromettre le chargement des batteries solaires, une fois que la pile sera épuisée (après une cinquantaine d'heures).

Les images acquises par Philae ont bien été reçues, avec une vue panoramique.


 

Afficher tous les textes de cette section