Publicité
Société

Intimidation: une application rend plus fort

02-09-2016

Soutenir les jeunes qui souffrent d’intimidation et les inciter à briser le silence: c’est l’objectif de l’application mobile +Fort, développée par Isabelle Ouellet-Morin, professeure de l’École de criminologie de l’Université de Montréal (UdeM) et chercheuse associée à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

Spécialement conçue pour les victimes d’actes d’intimidation âgées de 12 à 16 ans, l’application propose notamment une dizaine de vidéos sur l’intimidation mettant en scène des personnalités jeunesse connues au Québec. Une carte virtuelle permet également de savoir où les actes d’intimidation surviennent et où trouver de l’aide.

«Plusieurs stratégies sont proposées pour diverses situations, note Isabelle Ouellet-Morin sur le site de l’UdeM, mais les jeunes peuvent les adapter selon le problème qu’ils vivent. Ils peuvent aussi en élaborer d’autres qui leur conviennent davantage. On les convie par la suite à évaluer les stratégies qu’ils ont essayées afin qu’ils trouvent celles qui fonctionnent le mieux pour eux.»

En ces temps de rentrée scolaire, les mesures de prévention et de sensibilisation sont plus que pertinentes.

Source: Université de Montréal
Photo: Amélie Philibert

 

Publicité

À lire aussi

Société

Émoticônes: à éviter pour un premier courriel professionnel

Les émoticônes dans les courriels professionnels mineraient la perception de confiance et le partage d’information.
Martine Letarte 15-08-2017
Santé,Société

Pédaler rend-il dur de la feuille?

Le vent auquel sont exposés les cyclistes affecte négativement leur audition, conclut une étude récente.
Maxime Bilodeau 24-08-2017
Société

Examiner l’avenir des universités

Même en science, le Canada compte deux solitudes. Alors que le pays figure parmi les moins performants en matière d’investissement dans le domaine de la recherche, le Québec arrive à tirer son épingle du jeu. Mais il faut réévaluer le rôle des universités.
Raymond Lemieux 26-10-2012