Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

Découverte de l'année 2016: et le gagnant est...

02/03/2017
-
Le Pr Sylvain Martel (sur la photo ci-haut, avec la rédactrice en chef de Québec Science, Marie Lambert-Chan) et son équipe du Laboratoire de nanorobotique de Polytechnique Montréal reçoivent le Prix du public Québec Science Découverte de l’année 2016, pour leur avancée majeure dans la recherche contre le cancer, en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Montréal et de l’Université McGill.

L'article décrivant leurs travaux, À l'assaut des tumeurs, a été publié dans notre numéro de janvier-février 2017.

L'équipe a utilisé (chez la souris) des bactéries pour "naviguer" dans le système sanguin et administrer avec précision un médicament aux cellules cancéreuses, sans les effets secondaires habituels des chimiothérapies.

En récoltant 36 % des quelque 3500 votes du public, cette percée scientifique remporte les honneurs de la 24e édition du concours annuel du prix « Découverte de l’année 2016 » du magazine Québec Science qui célèbre les découvertes québécoises les plus impressionnantes de la dernière année.

L'équipe de Québec Science félicite tous les lauréats de la cuvée 2016, dont les découvertes sont consultables ici!


Une avancée scientifique porteuse d’espoir

Lors de tests effectués sur des souris au Laboratoire de nanorobotique de Polytechnique Montréal, des bactéries ont atteint la totalité des tumeurs colorectales qui étaient ciblées et 55 % de ces bactéries ont accédé aux zones hypoxiques afin de livrer un médicament. En comparaison, seulement 1 % ou 2 % d’agents anticancéreux atteignent leur cible lors des traitements de chimiothérapie classique.

À propos de l’équipe de recherche

Les chercheurs qui ont participé aux travaux de recherche sont Michael Atkin, Dominic de Lanauze, Ouajdi Felfoul, Neila Kaou, Dumitru Loghin, Mahmood Mohammadi et Samira Taherkhani, de Polytechnique Montréal, Gerald Batist, Nicole Beauchemin, Maryam Tabrizian et Té Vuong, de l'Université McGill, Daniel Houle, Sylwia Jancik, Danuta Radzioch et Yong Zhong Xu, du Centre universitaire de santé McGill, Louis Gaboury et Michel Lafleur, de l'Université de Montréal, et Sherief Essa, de l'Université McGill et l'Université de Montréal.

L’Hôpital général juif de Montréal, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC), ainsi que le Centre de Recherche sur le Cancer Rosalind et Morris Goodman ont également participé à ces travaux de recherche qui ont reçu l’appui du Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM), des Chaires de recherche du Canada, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), de la Chaire de recherche de Polytechnique en nanorobotique, de MITACS, de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et des National Institutes of Health (NIH).

Photo: Denis Bernier

Afficher tous les textes de cette section