Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

L'Amérique a été peuplée bien plus tôt que ce qu'on pensait

Par Marine Corniou - 17/01/2017
-

Qui étaient les premiers Américains? Quand les humains ont-ils traversé pour la première fois le détroit de Béring, entre la Sibérie et l'Alaska, pour conquérir ce vaste continent?

La question taraude (et divise) les chercheurs depuis toujours. L'anthropologue Ariane Burke, de l'Université de Montréal et son étudiante de doctorat Lauriane Bourgeon viennent de faire reculer de 10 000 ans la date estimée de cette arrivée.

"Estimée jusqu’ici à environ -14 000 ans selon les plus vieux sites archéologiques datés, la présence humaine dans le nord du continent remonterait plutôt à -24 000 ans, à l’apogée de la dernière ère glaciaire", peut-on lire dans le communiqué.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheuses ont analysé des os d'animaux excavés entre 1977 et 1987 au Yukon, dans les grottes du Poisson-Bleu, situées sur les rives de la rivière Bluefish.

À l'époque, déjà, le chercheur qui avait mené les fouilles (Jacques Cinq-Mars) suggérait que les premiers peuplements en Béringie dataient d'environ 30 000 ans... Son hypothèse est demeurée fort controversée dans la communauté scientifique en l’absence d’autres sites confirmant une telle date.

Pour en avoir le coeur net, Lauriane Bourgeon a passé en revue "les quelque 36 000 fragments d’os prélevés sur le site et conservés depuis au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau. Un examen approfondi de certaines pièces effectué au Laboratoire d’écomorphologie et de paléoanthropologie de l’Université de Montréal a révélé, sur 15 ossements, des traces indéniables d’une intervention humaine."

Ainsi, certains ossements de chevaux, de mammouths, de bisons et de caribous portaient les marques d'une intervention humaine, des séries de traits droits en V probablement laissés par les outils lors de la découpe des bêtes.

L'équipe a ensuite effectué de nouvelles datations au carbone 14 sur ces os: "nos résultats démontrent que des humains occupaient le site il y a 24 000 ans avant notre ère", conclut l'article publié début janvier 2017 dans Plos One.

Les chercheurs pensent qu'une population isolée génétiquement a persisté dans cette région avant de se disperser, environ 8000 ans plus tard, dans le reste du continent.
Mise à jour: Notons qu'en avril 2017, une étude a suggéré que des humains étaient présents sur le continent américain il y a 130 000 ans. Soit 115 000 ans plus tôt que ce qui fait actuellement consensus. Le débat est donc loin d'être clos!
 

La date de cette colonisation et le chemin emprunté par ces premiers explorateurs restent eux aussi sujets à débat, comme le rappelait notre texte publié ici. Fin 2011, des archéologues ont découvert une côte de mastodonte (un cousin du mammouth) dans laquelle était plantée une pointe en os, vraisemblablement taillée par un humain. L’arté­fact a été mis au jour en 1977 dans la péninsule Olympic, face à Seattle, mais ce n’est que récemment que les chercheurs ont réussi à dater la pointe au carbone 14. Conclusion, cette flèche façonnée dans l’os d’un autre mastodonte aurait tué la bête il y a 13 800 ans, soit 2000 ans plus tôt que ce qu'on pensait. C'est donc vers cette période que les humains auraient progressé au coeur du continent.



 



Afficher tous les textes de cette section