Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

La conception de bébés à 3 parents

Par Marine Corniou - 28/09/2016

Selon le New Scientist, un petit garçon serait né il y a 5 mois à la suite d'une procédure de fécondation in vitro un peu particulière, impliquant les deux parents biologiques et une donneuse. C'est l'équipe de John Zhang, du New Hope Fertility Center à New York, qui a réussi la "manoeuvre". (Précisons que ce n'est toutefois pas la première fois que cette technique aboutit à un succès chez l'humain).

Petit rappel: dans certains pays, dont le Mexique (où a été effectuée cette FIV) et le Royaume-Uni,  la conception d'embryons avec 3 ADN différents est autorisée, afin de prévenir la transmission de maladies génétiques d’origine maternelle, appelées maladies mitochondriales.

Les mitochondries, présentes dans toutes nos cellules, font office de centrales énergétiques. Elles ressemblent à de minuscules haricots qui contiennent leur propre ADN, porteur de 37 gènes (image Wikicommons). Fait particulier, les mitochondries ne sont transmises que par la mère, au moment de la fécondation. Il existe malheureusement quelques centaines de maladies dues à des mutations de l'ADN mitochondrial: ces maladies métaboliques restent non curables et sont pour la plupart mortelles dans l’enfance.

Dans le cas présent, les parents ont déjà perdu deux filles atteintes du syndrome de Leigh, une de ces maladies fatales. Ils voulaient donc s'assurer de donner naissance à un enfant non atteint.

Pour prévenir la transmission de telles mutations, la recette est simple: on utilise un ovocyte de donneuse (qui contient donc ses propres mitochondries exemptes de maladies), on y injecte le noyau d'un ovocyte de la mère biologique (qui contient le génome non mitochondrial, c'est-à-dire tous les autres gènes!), et on fait une fécondation in vitro avec les spermatozoïdes du père biologique.

C'est ce qui s'est passé pour cette première naissance: l'ovocyte d'une donneuse a été utilisé comme "réceptacle" pour les noyaux des gamètes des deux parents biologiques. Notons que la naissance n'a pas encore été confirmée officiellement par communiqué.

Voir cette animation (en anglais) de Ricochet Science:



Pour en savoir plus sur les mitochondries, écoutez notre série de podcasts.



Afficher tous les textes de cette section