Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

La fabrique à étoiles filantes

Annie Labrecque - 21/06/2017
-
Une compagnie japonaise projette d’illuminer le ciel avec ses étoiles filantes artificielles.

On pourra bientôt formuler des vœux plus souvent en regardant vers le firmament. La compagnie japonaise ALE projette d’illuminer le ciel avec ses étoiles filantes artificielles.

L’astrophysicienne et fondatrice d’ALE, Lena Okajima, a eu l’idée de créer une pluie de météores en stockant des milliers de particules sphériques de moins de 1 cm de diamètre à l’intérieur d’un mini satellite à peine plus long que ce magazine. Mis en orbite à 60 km dans les airs, il relâchera les minuscules billes qui s’enflammeront au contact de l’atmosphère. Moins rapides que les vraies « étoiles » filantes – 29 000 km/h comparativement à 250 000 km/h – elles seront visibles en plusieurs couleurs grâce à différents composés dont les recettes sont gardées secrètes.

Le projet permettra en même temps d’étudier la mésosphère, cette partie de l’atmosphère qui échappe aux satellites ou aux ballons atmosphériques.

Si tout va bien, les tests seront effectués l’an prochain et le coup d’envoi sera donné lors des Jeux olympiques de Tokyo, en 2020. Ce concept pourrait être repris lors d’événements de grande envergure, à condition de débourser quelques millions de dollars pour le lancement du satellite et 9 000 $ pour un seul météore. Un souhait coûteux à exaucer !
 

Afficher tous les textes de cette section