Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Science

Le boson de Higgs enfin découvert !

19/07/2012
-
Cette fois, le doute n’est plus permis : les physiciens du CERN, à Genève, ont bel et bien « vu » un nouveau boson, probablement le boson de Higgs, cette particule élémentaire dont ils cherchaient à prouver l’existence depuis plus de 50 ans (lire L'heure de vérité pour le boson de Higgs).

L’annonce, attendue par les médias du monde entier, a été faite ce matin (4 juillet) par le CERN, à la veille de la conférence ICHEP, la conférence de physique des particules la plus importante de cette année, qui a lieu à Melbourne, en Australie.

« Nous confirmons l’observation d’un nouveau boson, le plus lourd jamais observé. Il faut encore comprendre de quel « Higgs » il s’agit, si c’est celui du modèle standard ou si c’est un boson de Higgs faisant partie d’une nouvelle théorie, comme la supersymétrie. Mais nous sommes très contents du résultat, car cette observation était difficile », explique Yves Sirois, porte-parole pour la France de l’expérience CMS, au CERN, joint par téléphone.

Plus tôt cette année, les scientifiques du CERN avaient déjà laissé entendre qu’ils avaient repéré les traces du Higgs, mais il leur manquait des données pour pouvoir affirmer la découverte. Ces dernières semaines, le grand collisionneur de hadrons (le LHC) a tourné à plein régime, ce qui a permis d’accumuler les données et de réduire le risque d’erreur à moins de 1 sur 3 millions. Autrement dit, le boson a été découvert à 99,9999% de certitude !

Le dossier du Higgs n’est pas clos pour autant. « Si cette nouvelle particule est le boson de Higgs, on doit pouvoir le confirmer en l’observant dans d’autres modes de désintégration », explique Yves Sirois. Il faut, en d’autres termes, poursuivre les expériences pour s’assurer que le boson se comporte bien comme le prédit la théorie fondamentale. Les physiciens vont toutefois prendre le temps de célébrer cette victoire, à commencer par Peter Higgs, 83 ans et « co-inventeur » du boson de Higgs, qui n’aurait « jamais cru voir ça de son vivant ».

Pour en savoir plus, lisez l’article du numéro de juin-juillet 2012, L’heure de vérité pour le boson de Higgs.

Crédit photo: CERN
 

Afficher tous les textes de cette section