Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

Les bactéries intestinales nous aident contre la grippe

Par Marine Corniou - 04/08/2017
-
Nos bactéries intestinales sont décidément de précieuses alliées: elles pourraient même nous aider à limiter les symptômes la grippe, selon une étude parue dans Science.

La preuve que les bactéries de l'intestin font bien plus que digérer nos aliments: elles agissent à distance sur notre système immunitaire.

Pour le prouver, les chercheurs de la Washington University School of Medicine de Saint-Louis sont partis du constat que la prise d'antibiotiques aggrave les symptômes de la grippe chez la souris. Les antibiotiques n'ont aucun effet contre les virus de la grippe; en revanche, ils altèrent la flore intestinale, le fameux microbiote.

Par ailleurs, on savait que les flavonoïdes, des anti-oxydants végétaux présents en abondance dans certains aliments (thé, bleuets, petits fruits), avaient la réputation de renforcer le système immunitaire contre les infections.

Les chercheurs ont fait le lien entre les deux, en montrant (chez la souris) qu'un certain type de bactérie intestinale dégrade les flavonoïdes pour produire de la désaminotyrosine ou DAT.

La DAT entre ensuite dans la circulation sanguine et déclenche une sorte d'alerte moléculaire (via des molécules appelées interférons de type 1), normalement induite par l’infection virale.

"Quand on donne directement de la DAT aux souris et qu'on les infecte avec le virus de la grippe, celles qui ont reçu la DAT ont nettement moins de troubles pulmonaires que les autres", a expliqué l'un des auteurs dans un communiqué. La raison? Le système immunitaire des souris traitées était moins susceptible de réagir violemment et d'attaquer les poumons. Autrement dit, la DAT n'a pas empêché l'infection, mais elle a limité les dégâts...

Les chercheurs ont ensuite passé au crible les bactéries intestinales humaines pour trouver celles qui dégradaient les flavonoïdes en DAT, et ont mis la main sur Clostridium orbiscindens.

Conclusion des chercheurs : pour lutter contre la grippe, ce n'est probablement pas une mauvaise idée de boire du thé noir et de manger des fruits riches en flavonoïdes!



 

Afficher tous les textes de cette section