Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

Les ondes gravitationnelles existent!

11/02/2016
-
C'est officiel! Les ondes gravitationnelles ont été détectées, pour la première fois!

La rumeur de la découverte courait depuis des mois, et elle vient d'être officialisée dans la revue Physical Review Letters du 11 février.

Finalement, c'est l'équipe des détecteurs LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory, sur la photo), aux Etats-Unis, qui a observé des ondes produites lorsque deux trous noirs, respectivement 29 et 36 fois plus massifs que le Soleil, ont fusionné il y a 1,3 milliard d'années, en l'espace de 20 millisecondes. Mise à jour septembre 2017: Une découverte qui a valu à Barry Barish, Rainer Weiss et Kip S. Thorne, responsables de l'expérience LIGO, le prix Nobel de physique 2017.

Cette collision a produit des "vagues" dans l'espace temps, qui ont atteint la Terre il y a 5 mois. C'est la première fois que de telles ondes, infiniment petites, ont pu être observées. Notons que la déformation causée par les ondes en question n'est que de l'ordre de 1/1021, entrainant la planète entière à se contracter d'environ 1/100 000 nanomètre. De quoi mieux "mesurer" l'exploit!

Pour mieux comprendre, relisez notre article sur la découverte ici: Einstein avait encore raison!

Le champ de recherche est en plein boom! À tel point que certains chercheurs ont qualifié les ondes gravitationnelles d'avenir de l'astronomie.

Que sont les ondes gravitationnelles?

Les ondes gravitationnelles, ce sont de petites ondulations de l’espace-temps qui se propagent dans l’Univers, telles des vaguelettes à la surface de l’eau, mais à la vitesse de la lumière. Elles sont produites par de violents déplacements de masses ou par des événements cataclysmiques comme la capture d’un astre par un trou noir, l’effondrement du cœur d’un soleil ou encore la collision de deux étoiles à neutrons. Plus intéressant encore, des ondes dites primordiales auraient été émises au moment de l’inflation, c’est-à-dire ce moment de fulgurante expansion de l’Univers survenue dans la première seconde après le big-bang. La taille du cosmos aurait alors augmenté de plusieurs milliards d’ordres de grandeur (multiplication par 1026 au moins) en environ 10-35 seconde, libérant une énergie colossale. Voilà qui expli­querait notamment l’homogénéité de l’Univers, laquelle fait que deux points éloignés de millions d’années-lumière se ressemblent et ont la même température. Logique, puisqu’ils étaient «collés» l’un à l’autre avant que l’inflation les sépare violemment.

Les ondes observées ici ont été produites lorsque deux trous noirs ont fusionné il y a un milliard d'années, en l'espace de 20 millisecondes.

 

Afficher tous les textes de cette section