Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

Quel est l'impact environnemental des pêcheries ?

Par Martine Letarte - 27/02/2018
-

La flotte de pêche mondiale est si imposante qu’elle peut être vue de l’espace. Et c’est ce que des chercheurs de l’Université de Californie à Santa Barbara ont décidé d’exploiter afin d’évaluer l’impact environnemental des pêcheries.

D’après leurs résultats publiés dans Science, les pêcheries touchent maintenant 55% de la surface des océans dans le monde, soit quatre fois la superficie couverte par l’agriculture. Seulement en 2016, 70 000 navires de pêche commerciale ont parcouru 460 millions de kilomètres, soit l’équivalent de 600 allers-retours sur la Lune.

Les navires ont été suivis presque en temps réel grâce à des satellites, à l’apprentissage automatique et aux technologies traditionnelles de suivi des navires.

Environ 22 milliards de messages diffusés publiquement à partir des positions du système d’identification automatique (SIA) ont été analysés. De plus, d'après les mouvements des navires, l’algorithme Global Fishing Watch a identifié plus de 70 000 bateaux de pêche commerciale et déterminé leur dimension, la force de leur moteur, le type de pêche qu’ils réalisaient, à quels moments et à quels endroits.

Les chercheurs croient même que la part des océans exploitée par la pêche demeure sous-estimée en raison à la faible couverture satellite de certaines régions et aux zones économiques exclusives où peu de navires utilisent le SIA.

Les chercheurs ont toutefois pu voir clairement que les efforts de pêche commerciale sont grandement influencés par les réalités politiques et culturelles, comme les interdictions saisonnières et les périodes de festivités des différents peuples. Ils le sont beaucoup moins par contre par les questions économiques et environnementales, comme le prix de l’essence et les cycles de migration des poissons.

Ils concluent qu’il faudra probablement mettre en place des mesures plus actives pour assurer une utilisation durable des ressources océaniques alors que la demande mondiale pour les produits de la mer est en hausse et que les stocks de poissons sont en chute libre.
 

Afficher tous les textes de cette section