Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Les filles et les sciences, un duo électrisant!

Un essentiel party de science pour adolescentes

Par Maxime Bilodeau - 23/02/2018
-
Des initiatives comme « Les filles et les sciences, un duo électrisant! » sont essentielles pour atteindre la parité dans l’univers des sciences et des technologies.

C’est ce que soutient Marianne Desautels-Marissal, journaliste scientifique, auteure et porte-parole de l’événement qui souffle dix-neuf bougies en 2018. Les femmes, déplore-t-elle, sont tout particulièrement peu nombreuses dans des domaines comme l’ingénierie, les mathématiques ou l’informatique, où le seuil de 50 % de représentation féminine est loin d’être la réalité.

« Même dans les sciences de la vie et de la santé, où elles sont pourtant plus présentes, elles s’effacent tranquillement au profil des hommes dès qu’on monte un peu dans les hiérarchies », explique-t-elle à l’aube de la première journée d’activités du Duo, qui se tiendra simultanément à Québec et à Rimouski samedi 24 février. Une seconde journée est prévue à Montréal et à Sherbrooke le 17 mars.

Cette sous-représentativité des femmes en sciences et technologies a plusieurs coûts pour la société. Ainsi, certaines carrières scientifiques stimulantes et payantes ne sont que trop rarement envisagées par les jeunes filles. Résultat : les idées qui s’y brassent sont trop souvent empreintes de certains biais « masculins ».

« La recherche est un travail d’équipe qui gagne à s’enrichir de plusieurs points de vue. Même si elle se doit d’être objective par définition, la manière de la mener est teintée de créativité », constate la biochimiste de formation.

Agir tôt

En faisant découvrir aux Québécoises de 2e et 3e secondaire les débouchés possibles en sciences et technologies, « Les filles et les sciences, un duo électrisant! » s’attaque à ce constat. « Il faut agir le plus tôt possible pour inspirer des carrières scientifiques chez les jeunes filles. C’est comme ça qu’on brise les préjugés », pense celle qui, adolescente, a été séduite par le message du Duo.

Au programme lors des deux journées : des activités créatives, des démonstrations et des ateliers. Le plus populaire est sans conteste celui de « magasinage », pendant lequel les participantes rencontrent des femmes qui ont opté pour une carrière scientifique. L’ambiance en est une de grande fête, souligne Marianne. « C’est vraiment un party de science au centre duquel les adolescentes sont placées. »

Celles-ci le rendent bien; selon un sondage mené année après année auprès des participantes, plus du deux tiers affirment considérer les sciences et technologies comme choix de carrière à la suite du Duo. Avant la journée, c’est moins de la moitié qui répondent positivement.

On peut découvrir l’ensemble de la programmation sur le site Web de l’événement.



Photo : « Les filles et les sciences, un duo électrisant! »
 

Afficher tous les textes de cette section