Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

Vous travaillez assis? Levez-vous souvent!

Par Marine Corniou - 14/09/2017
-
Vous travaillez assis? Une étude suggère de vous lever toutes les 30 minutes.

Restez-vous assis plusieurs heures par jour? Probablement, comme beaucoup d'entre nous qui passons le plus clair de notre temps devant un bureau.

Une nouvelle étude révèle que ce n'est pas uniquement le temps cumulé en position assise qui influe sur notre santé, mais aussi la durée des phases assises.

Plus précisément, les adultes qui restent assis plus d'une heure d'affilée sans bouger ont une mortalité plus élevée que ceux qui s'assoient autant au total, mais pendant de plus courtes périodes à chaque fois.

L'étude, publiée dans la revue Annals of Internal Medicine, a suivi 7985 adultes américains de plus de 45 ans pendant 4 ans. Sur cette période, l'activité physique et les habitudes de vie (dont le temps passé en position assise) étaient mesurées objectivement à l'aide d'accéléromètres - les autres études sur le sujet se basant souvent sur les déclarations subjectives des individus.

Pendant ce suivi, 340 personnes sont décédées. En moyenne, 77% des participants avaient un mode de vie sédentaire, immobiles environ 12 heures par jour ou plus.

Chez les personnes passant plus de 13 heures assises par jour et chez celles qui restaient régulièrement assises pendant des périodes allant de 60 à 90 minutes sans bouger, la mortalité était quasiment 2 fois plus importante que chez celles qui restaient moins longtemps assises au total ou de façon plus morcelée.

Selon les chercheurs, les adultes qui restent assis par tranches de moins de 30 minutes sont ceux qui ont la mortalité la plus faible. "Ainsi, si votre travail ou votre mode de vie vous impose de rester assis pendant des périodes prolongées, on vous suggère de vous lever toutes les 30 minutes. Ce comportement pourrait diminuer votre risque de décès, même si nous ne savons pas précisément quelle quantité d'activité est optimale", a précisé l'auteur principal, Keith Diaz, du Département de médecine de l'université Columbia, dans un communiqué.

Certes, le lien causal direct entre le fait de rester assis et l'augmentation de la mortalité n'est pas facile à établir, même si plusieurs études précédentes (comme celle-ci) évoquent des "preuves raisonnables". Il y a par ailleurs un consensus sur le fait que la réduction de la sédentarité est souhaitable en termes de santé publique.

Ainsi, même si ces nouvelles données restent à confirmer, on est tentés en attendant de suivre le conseil...Allez, debout!

Afficher tous les textes de cette section