Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Actualités

Une île recouverte de 37 millions de morceaux de plastique

Par Maxime Bilodeau - 18/05/2017
-
L’île Henderson a beau être située à 5000 kilomètres d’un grand centre urbain, elle n’en demeure pas moins recouverte de 37,7 millions morceaux de plastique, rapporte une étude publiée cette semaine.

Ce bout de terre de 3700 hectares échoué au milieu de l’océan Pacifique est si isolé qu’il n’est visité qu’une fois chaque cinq à dix ans pour des motifs scientifiques. L’UNESCO l’a d’ailleurs intégré à la liste du patrimoine mondial en 1988, puisqu’il est « parmi les rares atolls du monde à avoir conservé une écologie pratiquement intacte ».

Plus maintenant, toutefois. Une équipe de chercheurs de l’université de Tazmanie y a découvert en 2015 des plages recouvertes de déchets de plastique – 671 par mètre carré, plus précisément. Cette densité serait la plus haute jamais enregistrée, précise le communiqué faisant état de la découverte. Cette dernière a été publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Pour arriver à cette conclusion, des échantillons de brosses à dents, de briquets et d’autres déchets ont été récoltés à cinq sites différents sur l’île Henderson. À partir de cette « collecte de données », les chercheurs ont estimé qu’environ 17 tonnes de débris plastique y avaient jusque-là échoué. Sur une plage en particulier, cela représente un amoncèlement d’environ 3750 morceaux par jour.

Que les plages de l’île Henderson ressemblent à s'y méprendre à des dépotoirs tropicaux à ciel ouvert n’est pas fortuit. Localisée au centre du gyre subtropical du Pacifique sud, un gigantesque tourbillon d’eau océanique formé d’un ensemble de courants marins, elle est naturellement prompte à recueillir sur ses berges les déchets des habitants de ce coin de la planète.

Photo : université de Tazmanie - Institute for Marine and Antarctic Studies



Afficher tous les textes de cette section