Point de vue : juillet 2015

Route verte
Un itinéraire national à protéger


En novembre dernier, lors de la signature du pacte fiscal entre le gouvernement du Québec et les municipalités, nous apprenions avec consternation que le gouvernement abolissait le budget de 2,8 M$ prévu pour l’entretien de segments municipaux et hors route de la Route verte. Ces segments sont importants puisqu’ils totalisent 2900 km, soit 55 % de la Route verte. Nous vous en avons déjà parlé.
 
Au cours des derniers mois, Vélo Québec s’est affairé à trouver des solutions pour éviter la diminution ou même l’arrêt de l’entretien de la Route verte. Après des mois de travail et de consultations auprès de nos partenaires (municipalités et gestionnaires de réseaux cyclables), nous venons tout juste de déposer au ministère des Transports nos propositions pour qu’il maintienne son rôle actif dans l’entretien de la Route verte avec les municipalités. Cette démarche vise à assurer la sécurité de tous ses utilisateurs et à préserver les actifs et investissements publics réalisés au cours des vingt dernières années.
 
Les propositions de Vélo Québec s’inspirent des discussions qui ont eu lieu lors du Forum sur l’avenir de la Route verte, qui s’est tenu à Québec le 16 avril dernier et qui a réuni plus de quatre-vingts élus municipaux et intervenants de toutes les régions.
 
Nous demandons au ministère des Transports de prêter attention à ces propositions concrètes, de manifester son engagement et de réitérer son leadership en faveur de la Route verte – un itinéraire national à préserver.
 
Pour consulter les propositions faites par Vélo Québec au gouvernement du Québec, cliquez ici.
 
Nous espérons que l’été portera conseil et que le gouvernement du Québec adhérera à une ou plusieurs des propositions que nous lui faisons.
 
Bon été à tous.
 
 
Suzanne Lareau
Présidente-directrice générale