Point de vue : avril 2016

Un autre printemps et toujours pas de nouveau code!


En 2016, souhaitons-nous une année où la place des cyclistes sur la chaussée sera mieux reconnue et où le partage de la route se fera avec civisme. Des comportements teintés de courtoisie et respectueux des règlements de la circulation augmentent notre sécurité et notre crédibilité auprès des autres usagers de la route. Aussi, rouler en respectant autrui nous place en meilleure position en cas de conflit.
 
Espérons que le nouveau ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. Jacques Daoust, dépose rapidement le projet de loi modifiant le Code de la sécurité routière. Nous sommes impatients de voir comment celui-ci sera adapté à la réalité des cyclistes au 21e siècle et quelle place il accordera à nos demandes les plus importantes : implantation du principe de prudence, autorisation de circuler à vélo dans un corridor d’au moins 1,5 m à droite de la chaussée, définition claire de la distance qu’un véhicule doit conserver en doublant un cycliste, implantation du stop Idaho, partage des trottoirs avec les piétons dans certaines situations et sanctions plus sévères aux automobilistes qui ouvrent leur portière sans regarder. Après presque deux ans de réflexion et de travail, nous croyons qu’il est plus que temps que ce nouveau code soit connu et discuté.
 
En attendant, la vie continue et notre enthousiasme printanier ne doit toutefois pas nous faire oublier que le mois d’avril amène son lot de rues ayant connu un rude hiver. Comme cyclistes, nous sommes particulièrement vulnérables aux nids de poules, alors roulez mollo et évitez les trous remplis d’eau qui peuvent cacher un cratère! Et puis, on ne le rappellera jamais trop, portez une attention particulière aux autobus et camions. Plus de 31 % des décès cyclistes au Québec sont dus à une collision avec un camion – ce seul chiffre devrait nous inciter à redoubler de vigilance lorsque nous côtoyons un poids lourd sur notre route. Restez devant ou restez derrière, mais évitez de rester sur le côté lorsque celui-ci s’arrête à une intersection ou effectue un virage à droite. Dans l’angle mort du véhicule, comme le conducteur n’a aucun moyen de nous voir, nous sommes alors particulièrement vulnérables. Soyons prudents.
 
Bonne saison!
 
La Route verte reprend vie! 
Vélo Québec est heureux d’apprendre que le maintien et l’amélioration de la Route verte font partie des préoccupations du gouvernement du Québec, lequel y consacrera des moyens dans son budget 2016-2017 et pour les années à venir. Les appels des municipalités, citoyens, acteurs de la société civile et représentants de l’industrie touristique ont été entendus et, grâce à leur mobilisation, notre joyau cyclable bénéficiera des soins qu’il mérite pour continuer à faire le bonheur des Québécois et visiteurs. Il s’agit à coup sûr d’une décision qui ravira les Québécois qui, fort nombreux, ont manifesté leur attachement à notre réseau national.
 
À tous, merci de votre soutien et de votre engagement pour la sauvegarde de la Route verte!
 

Suzanne Lareau
Présidente-directrice générale