Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Réseau de l'Université du Québec

Dossier spécial: Comment vont les enfants?

16/11/2017
-
Ça prend tout un village…

En 1997, le Québec adoptait sa politique familiale en créant notamment le réseau de centres de la petite enfance et une allocation pour les familles. Si le gouvernement provincial a investi aussi massivement dans l’enfance, « c’est à cause de la science », a souvent répété Camil Bouchard, professeur associé à l’UQAM et auteur du fameux rapport Un Québec fou de ses enfants. Pourquoi ? Parce que des recherches menées sur les facteurs favorisant le bien-être et le développement des tout-petits ont poussé les élus à agir.

Vingt ans plus tard, où en est cette science ? Elle est plus féconde que jamais, étudiant autant les services de garde et les prématernelles que les pratiques parentales, le dépistage précoce des troubles de l’apprentissage, la mobilité des enfants en milieu urbain, les stratégies d’éveil à la lecture et à l’écriture, et on en passe.

« Ça prend tout un village pour éduquer un enfant », affirme un dicton africain. Et, dans notre village, il y a une petite armée de chercheurs qui, eux aussi, veillent au grain.
 
Un dossier spécial réalisé en collaboration avec le réseau de l'Université du Québec.
  Vingt ans après la création des CPE, le réseau des services de garde est devenu disparate. Comment en sommes-nous arrivés là ?
  Que peut-on faire pour mieux protéger nos tout-petits ?
  La croissance rapide des prématernelles à temps plein ne tient pas compte des récentes études.
  Il faut plus que des crayons et du papier pour initier les enfants à l’écriture.
  Entrevue avec Carmen Dionne, spécialiste du dépistage précoce des retards de développement.
  Chacun à sa façon, deux scientifiques cherchent à aider les enfants atteints de ce trouble.
  À quoi ressemblerait une zone scolaire sécuritaire?
 

Afficher tous les textes de cette section