Publicité
Professions

Restaurateur d’œuvres d’art

18-01-2016

Ton cœur balance entre art et science ? Le métier de restaurateur d’œuvres d’art est fait pour toi. Dans son atelier ou sur le terrain, le restaurateur révèle les qualités esthétiques d’une œuvre d’art qui a été endommagée ou qui a mal vieilli pour lui redonner son aspect d’origine. Une mission impossible sans la technique de la science et la passion de l’art. Peintures, sculptures, textiles, meubles, livres, céramiques… le restaurateur se spécialise dans un type d’œuvres ou d’objets.

 

Journée type

Une journée dans la vie de Sophie

Il est 8 h 30 lorsque Sophie franchit la porte du Centre de conservation et se dirige vers l’atelier de peintures qu’elle partage avec six autres de ses collègues. Il s’agit d’une grande pièce munie d’une haute fenestration orientée nord pour profiter au maximum de la lumière naturelle, précieuse pour son travail. À l’intérieur, on y trouve toutes sortes d’équipement : des simples cotons-tiges, des scalpels, des pinceaux, des binoculaires, des lampes, des petites pointes chauffantes pour réparer les déchirures, des hottes pour la préparation des mélanges…

Assise à son bureau, la restauratrice commence par consulter ses courriels. En tant que représentante de son équipe, elle gère les demandes des clients, et répond aux interrogations des artistes. L’équipe s’apprête aussi à recevoir une peinture provenant d’une église de la région. Il faut alors organiser le transport de l’œuvre jusqu’à l’atelier. Chaque restaurateur a ses propres dossiers. Un petit tableau d’un particulier peut demander une dizaine d’heures de travail tandis que certaines grandes toiles requièrent jusqu’à 500 heures et même parfois plus.

En ce moment, Sophie consacre son temps à un tableau datant du milieu du 19e siècle. La restauratrice peut passer une journée entière à retirer délicatement le vernis à l’aide de cotons-tiges et de solvants. Des couleurs éclatantes apparaissent progressivement dévoilant l’œuvre sous un autre jour.

Chaque toile a son propre dossier, un peu comme chez le médecin. À l’arrivée de celle-ci, la spécialiste documente les matériaux utilisés par l’artiste, les dommages visibles pour ensuite émettre un diagnostic et proposer un traitement. Au fur et à mesure de la restauration, elle colligera les travaux qu’elle a effectués. Sur demande, Sophie peut aussi émettre des recommandations quant aux conditions de conservation et d’entretien de la peinture pour retarder sa détérioration.
 

Publicité

À lire aussi

Professions

Ingénieur chimiste

Comment fabrique-t-on de la colle, des médicaments, du détergent ou des explosifs? Tu peux compter sur l’ingénieur chimiste pour trouver la solution!
Québec Science 23-09-2016
Professions

Ingénieure du bois

Près de la moitié du territoire québécois est recouvert de forêts ! 761 100 km² de bois offrant de multiples débouchés aux spécialistes de ce domaine : les ingénieurs du bois.
Québec Science 01-02-2015
Professions

Technologue en génie mécanique

Autrefois, chaque petit village comptait au moins un « patenteux », qui arrivait à construire des bidules uniques et originaux à partir de pièces récupérées ici et là.
Québec Science 09-09-2011