Publicité
Professions

Sexologue

29-02-2016

Premiers rapports, abus sexuels, identité sexuelle, il arrive parfois que notre sexualité soit une source d’angoisse et de tourments. Cependant, parler de sexualité ce n’est pas toujours facile. Le sexologue a justement les compétences pour aider les jeunes et les moins jeunes à s’épanouir dans leur vie intime et sexuelle. Ce spécialiste de la sexologie peut également travailler à la prévention sexuelle et à l’éducation à la sexualité en donnant des conférences ou des interventions directes dans des établissements scolaires. Il peut aussi faire avancer les connaissances dans ce domaine en se consacrant à la recherche ou encore se spécialiser en sexothérapie.
 

Journée type

Une journée dans la vie de Sarah

Aujourd’hui, c’est vendredi. C’est la journée de la semaine consacrée aux rencontres individuelles. Sarah est présente à son bureau pour recevoir les élèves qui ont pris rendez-vous. D’autres préfèrent l’aborder spontanément au détour d’un couloir pendant sa pause.

La sexologue commence sa journée en accueillant un élève de 3e secondaire. Pour une première rencontre, la spécialiste remplit une fiche de renseignements, évalue les besoins de l’élève, ce qui l’emmène à consulter et les objectifs qu’il souhaite se fixer. Le jeune homme demande de l’aide pour annoncer son homosexualité. Quel est le meilleur moment pour le faire ? Comment les autres élèves vont-ils réagir ? Sarah planifie alors une autre rencontre pour pouvoir en discuter plus longtemps. Elle rédige également un rapport confidentiel.

Au tour maintenant d’une adolescente de 5e secondaire. Celle-ci se plaint de douleurs lors de ses rapports sexuels. La sexologue requiert un examen médical pour qu’elle puisse déterminer si la cause est biologique ou psychologique.

Selon les situations, la sexologue peut rencontrer plusieurs fois un élève pour réussir à atteindre ses objectifs. Une visite suffit pour informer une jeune fille sur la pilule contraceptive tandis qu’une élève victime d’agression sexuelle aura besoin de plus de temps. Au-delà de 8 séances, Sarah décide de recommander l’étudiant à une organisation spécialisée, à un sexologue – psychothérapeute ou à un psychologue.

Le reste de la semaine, la sexologue rencontre des classes pendant une heure. Selon le niveau, elle abordera des thématiques telles que la puberté, les changements corporels, les protections sexuelles, les relations amoureuses saines, la pornographie ou l’intimité amoureuse. Les élèves pourront lui poser librement des questions. Pour offrir un enseignement de la meilleure qualité possible, elle travaille en étroite collaboration avec les enseignants, les autres professionnels et la direction du collège.

Sarah est également chargée d’affaires professionnelles à l’Ordre professionnel des sexologues du Québec où elle est amenée entre autres à développer des programmes de formation continue en sexologie et à organiser des formations données par des experts. 
 

Études

Sur les bancs d’école…
Sarah a obtenu un baccalauréat et une maitrise recherche/intervention en sexologie à l’Université du Québec à Montréal. Son mémoire portait sur la profession de sexologue au Québec dans le contexte des activités professionnelles consacrées à l’agression sexuelle et à la violence dans les relations intimes.

Au Cégep :
– DEC ou l’équivalent

À l’université :
– Baccalauréat en sexologie
– Maitrise en sexologie
(Un doctorat en sexologie permet d’axer sa carrière sur la recherche et l’enseignement)

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) est la seule université au Québec à offrir ce programme.
L’Université Laval offre un microprogramme (Attestation d’études de premier cycle) en Sexualité humaine — études sur les abus sexuels.

Pour exercer la profession de sexologue, il faut être membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec.

Et après ?
Le sexologue peut travailler à son compte, dans les établissements d’enseignement, dans les organisations gouvernementales, les médias d’information, les organismes communautaires…
 
 
 
 

Publicité

À lire aussi

Professions

Ornithologue

Spécialistes des oiseaux, les ornithologues recueillent des données sur leur comportement, leur physiologie, la structure de leurs populations...
Québec Science 08-07-2016
Professions

Technicien en assainissement des eaux

D'où provient l'eau qui coule du robinet ? Qui s'assure de sa qualité ?
Québec Science 09-09-2011
Professions

Arpenteur-géomètre

Tu les as déjà surement vus au bord de la route ou dans un champ, les arpenteurs-géomètres sont toujours équipés de leur station totale, un appareil de numérisation et d’acquisition de données géographiques 3D.
Québec Science 06-07-2015