Publicité
Professions

Technicienne en cartographie

26-10-2015

Envie d’une promenade en forêt ? D’un plongeon dans un lac ? D’une visite au musée ? Pense à consulter la carte des risques de feux de forêt, celle de la localisation des algues bleues pour savoir où tu peux te baigner ou à te servir de ton GPS pour te diriger dans la ville. Avais-tu réalisé à quel point les cartes sont utiles ! À partir de tout type de données, les techniciens en cartographie sont capables de produire une carte. C’est pour ça qu’ils sont si importants et qu’ils travaillent dans tous les domaines : foresterie, architecture, ressources naturelles, géologie, environnement…

Journée type

Une journée dans la vie d’Isabelle…

Chaque matin, après avoir déposé ses enfants à l’école, Isabelle emprunte l’ascenseur qui l’emmène à son bureau au 25e étage de l’immeuble où se trouve la division de la géomatique. À 8 heures, les lieux sont plutôt déserts, elle profite du calme pour consulter ses courriels, ses messages vocaux et la page intranet du Ministère pour se mettre à jour. En ce moment, un projet de grande ampleur l’occupe à temps plein. Celui de mettre à jour la carte routière du Québec : 1 667 712 km² de superficie, ça en fait du travail ! Heureusement, la technicienne ne part pas de zéro et récupère la dernière version de la carte dans les archives.

La première étape de son travail est de contacter les responsables de chaque région administrative. Y a-t-il un nouveau parc sur votre territoire ou une nouvelle section d’autoroute, une station de ski a-t-elle récemment fermée ? Elle peut aussi compter sur ses collègues qui lui servent d’« yeux » sur le terrain. Isabelle s’occupe de valider les données en lien avec le transport : routes, aéroports, ponts… Pour cela, le centre de documentation est son meilleur ami. Une fois que toutes les informations sont recueillies, la spécialiste s’installe devant ses deux écrans, démarre ses logiciels et c’est parti ! La technicienne va pouvoir mettre à profit ses talents artistiques et ajouter les nouvelles informations, intégrer de nouvelles photos, jouer avec les couleurs. Une fois le travail terminé elle envoie le devis à l’imprimeur, regarde les échantillons et donne le feu vert pour l’impression.

La prochaine fois que tu sillonneras les routes du Québec et que tu consulteras une carte routière, pense au travail d’Isabelle !

Études

Sur les bancs d’école…
Après avoir obtenu un DEC en aménagement du territoire et d’urbanisme, Isabelle s’est ensuite intéressée à l’horticulture, domaine dans lequel elle a travaillé pendant 10 ans. Par la suite, elle a choisi de retourner aux études et de suivre le DEC en Technologie de la géomatique option cartographie au Cégep de Limoilou à Québec où elle a réappris la cartographie, mais cette fois-ci par ordinateur !

Au collégial :
– DEC en Technologie de la géomatique option cartographie offert aux Cégeps de l’Outaouais et de Limoilou à Québec.
– DEC en Technique d’Aménagement et d’Urbanisme offert au Cégep de Jonquière, au Cégep de Matane, et au Collège de Rosemont.

Et après ?
Le technicien en cartographie peut travailler pour les gouvernements, les municipalités, les ministères (comme le ministère des Ressources naturelles, ou encore le ministère des Transports), les firmes d’urbanisme, les sociétés de services publics (électricité, gaz), les compagnies forestières.

Publicité

À lire aussi

Professions

Ergonome

Du bruit, de la poussière, mal dans le dos ? L’ergonome se penche sur les problèmes des travailleurs et cherche à rendre leur environnement de travail plus agréable.
Québec Science 13-06-2014
Professions

Technicien du son

Imagine un film, un spectacle de danse ou une pièce de théâtre sans musique ou bruitages. Ça serait bien ennuyeux ! Heureusement les techniciens du son font preuve d’une créativité remarquable pour nous en mettre plein la vue et surtout… les oreilles !
Québec Science 21-12-2015
Professions

Agronome

Si tu as un bon verre de lait le matin au déjeuner, un savoureux steak ou encore de délicieux haricots dans ton assiette c’est grâce à l’agriculteur, mais aussi à l’agronome.
Québec Science 17-11-2014