Publicité
Encyclo

Blanc sur noir

08-05-2014

Devinette : de quelle couleur est un ours blanc ?

Si l’on avait un ours blanc assez docile pour se laisser raser, on aurait toute une surprise : sous son pelage blanc se cache une peau toute noire ! Bizarre, n’est-ce pas ? C’est que l’ours blanc a besoin des avantages du blanc ET du noir, s’il veut survivre dans un environnement aussi hostile.

Sur la banquise où il vit, les températures de -40 °C sont fréquentes. Ce gros mammifère a deux atouts de taille pour se protéger du froid : une épaisse couche de graisse et une grosse fourrure. Mais tout ce gras et ce poil ne lui suffisent pas : il doit retenir le peu de chaleur qui lui parvient du soleil.

Pour ça, il n’y a rien de mieux que le noir. Essaie, pour voir : par une belle journée ensoleillée, laisse un carton noir et un carton blanc au soleil. Tu verras que le carton noir devient beaucoup plus chaud. Avec une peau noire, l’ours polaire retient donc un maximum de chaleur, même si seulement 0,1 % des rayons solaires atteignent sa peau à travers son pelage.

Alors, pourquoi n’a-t-il pas aussi les poils noirs ? Facile à comprendre… Imagine un ours noir dans cet environnement tout blanc : pas très discret ! Ses proies le verraient venir de loin, lui échapperaient facilement et il risquerait de mourir de faim. Tandis qu’avec un manteau blanc, l’ours polaire se confond à merveille dans le paysage. Les phoques ont alors moins de chances d’échapper à ses puissantes griffes.

Sur le même sujet :

Que le plus adapté gagne

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Abattre des colosses

En Afrique, les éléphants disparaissent tranquillement. Si certains préconisent l'interdiction totale de la chasse, d'autres croient au contraire que la chasse pourrait servir à les sauver. Tu en penses quoi ?
Québec Science 13-12-2017
Encyclo

Une montagne en pleine croissance

Il y a 100 millions d’années, l’Everest n’existait pas ! C’est pourtant aujourd’hui la plus haute montagne du monde, avec ses 8 850 mètres d’altitude. Bien sûr, elle n’est pas apparue par magie. Comme ses consœurs de l’Himalaya, l’Everest est né d’une rencontre : celle de deux plaques tectoniques.
Québec Science 09-05-2014
Encyclo

Des puits sans fond dans le cosmos

Dans l’univers de Star Trek, le capitaine Kirk et M. Spock ont parfois affaire à d’étranges corps stellaires : les trous noirs.
Québec Science 11-08-2014