Publicité
Encyclo

Des galettes hautement énergétiques

08-05-2014

Une centrale nucléaire, ça fait un peu peur. Mais puisque plusieurs pays ont décidé de miser sur cette source d’énergie pour produire de l’électricité, autant savoir ce qu’il se passe au « cœur » d’un réacteur nucléaire…

Une centrale nucléaire fabrique de l’électricité à partir d’un combustible, l’uranium 235. On l’utilise sous forme de petites galettes qu’on place dans une grosse cuve remplie d’eau.

La réaction débute lorsqu’on lance quelques neutrons vers les galettes d’uranium. Quand ils sont heurtés par des neutrons, les atomes d’uranium se brisent et expulsent d’autres neutrons, qui viennent frapper d’autres atomes d’uranium, qui se brisent à leur tour, etc. Et à chaque fois qu’un atome d’uranium est brisé par un neutron, il dégage de l’énergie.

Ensuite, tout se passe comme dans une centrale thermique « classique ». L’énergie produite sert à chauffer l’eau qui s’évapore. La vapeur fait tourner une turbine qui fabrique de l’électricité. Et le tour est joué !

Enfin, pas tout à fait. Outre les risques d’accident – les catastrophes de Tchernobyl, en Russie, et de Fukushima, au Japon, ont eu des répercussions sur la santé de milliers de personnes -, il existe un autre problème lié au combustible usagé. Quand il n’y a plus assez d’uranium 235 dans le cœur du réacteur, il faut changer le combustible.

Malheureusement, l’uranium usagé reste hautement toxique pour l’homme et l’environnement pendant de très nombreuses années. Aujourd’hui, personne n’a de solution pour stocker à long terme ou éliminer ces déchets radioactifs.

Sur le même sujet :

Notre portrait du métier d’ingénieur nucléaire

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Qui mange qui ?

Les chaînes alimentaires caractérisent les relations alimentaires qui existent entre les organismes. Car dans la nature, pour grandir et survivre, les êtres vivants doivent inévitablement se nourrir.
Québec Science 13-11-2015
Encyclo

Peut-on se débarrasser du VIH?

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine), responsable du SIDA, est le seul virus connu qui s’attaque au système immunitaire. Transmis par voie sexuelle ou sanguine, il cible les globules blancs, en particulier les lymphocytes T4.
Québec Science 20-03-2019
Encyclo

Formation de liaisons entre des molécules lourdes

Des molécules aux atomes lourds ont démontré l'étonnante capacité à s'attirer et se lier pour former des cocristaux.
Québec Science 09-01-2020