Publicité
Encyclo

La vie mise en échec !

30-09-2014

La vie sur la Terre a connu cinq grandes extinctions massives depuis son apparition ! À l’échelle géologique, la disparition de nombreux êtres vivants s’est faite soudainement : certaines espèces ont disparu, d’autres ont survécu puis se sont diversifiées. Ces bouleversements ont joué un rôle déterminant et ont conduit à la biodiversité actuelle sur notre planète.

Voici les cinq évènements tels que nous les présente le registre des fossiles et les indices géologiques.

Crise de l’Ordovicien : la première grande extinction
Date : -440 millions d’années
Pourcentage d’espèces disparues : 85 %
Espèces touchées : organismes marins (nautiles, trilobites, échinodermes)
Causes probables : La vie semble avoir été bouleversée par la succession de deux évènements exceptionnels. Une glaciation intense entrainant une baisse du niveau des mers puis une remontée du niveau des mers apportant de l’eau mal oxygénée.

Crise du Dévonien : le monde océanique affecté
Date
 : -367 millions d’années
Pourcentage d’espèces disparues : 70 %
Espèces touchées : organismes habitant les récifs, poissons marins et trilobites
Causes probables : Mystérieuse. Une forte baisse du taux d’oxygène des océans observée à cette époque suppose une élévation du niveau des mers.

Crise Permiens-Trias : la plus meurtrière
Date : -250 millions d’années
Pourcentage d’espèces disparues : 95 %
Espèces touchées : vertébrés, trilobites, coraux, foraminifères
Causes probables : La présence d’épaisses couches volcaniques datées de cette époque suggère une activité volcanique intense. Un climat rude, du à la disposition des continents en un seul et unique La Pangée, aurait pu causer de fortes perturbations. L’impact météoritique est également une piste à creuser.

Crise Trias-Jurassique : nouveau coup dur pour le monde vivant
Date : -208 millions d’années
Pourcentage d’espèces disparues : 75 % des espèces marines
Espèces touchées : mollusques marins (ammonites, nautiles), reptiles « archaïques »
Causes probables : Un volcanisme intense associé aux débuts de l’ouverture de l’océan Atlantique pourrait être à l’origine de cette crise. On soupçonne aussi la météorite qui a formé le cratère de Manicouagan même si les datations ne coïncident pas parfaitement.

Crise du Crétacé-Tertiaire : la fin des dinosaures
Date : -66,4 millions d’années
Pourcentage d’espèces disparues : 70 %
Espèces touchées : dinosaures, ptérosaures, plusieurs groupes de reptiles marins, des ammonites, des bélemnites, et plancton marin
Causes probables : La découverte d’un cratère au Mexique porte à croire à la collision d’une météorite d’une dizaine de kilomètres sur Terre. Les traps du Deccan, une formation volcanique de 2 millions de km², relèvent aussi un volcanisme intense à la même époque. Les deux phénomènes ont pu engendrer suffisamment de cendres et de fumée pour occulter le soleil et conduire à la mort un grand nombre d’organismes.

Une sixième extinction de masse ?
De nombreux scientifiques considèrent que nous sommes en pleine sixième extinction. Le taux de disparition des espèces est plus élevé que tout ce qui a été mesuré pour les cinq premières crises. Cette fois, ce sont les activités humaines qui causent la disparition de nombreuses espèces comme le Dodo de l’île Maurice.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Des éléments bien rangés

Début 2016, quatre nouveaux éléments sont venus compléter le tableau périodique. Plus que de simples lettres et numéros dans un tableau, cette découverte témoigne d'un long chemin parcouru au cœur de la matière.
Québec Science 22-04-2016
Encyclo

Les monarques battent de l’aile

Une migration de plusieurs milliers de kilomètres, une alimentation basée sur une seule plante... Les papillons monarques sont aussi fascinants qu'ils sont en danger.
Québec Science 20-01-2018
Encyclo

Des bébés conçus en laboratoire

En théorie, faire un enfant n’est pas très compliqué. Un spermatozoïde rencontre un ovule. Les deux gamètes fusionnent et forment une première cellule à partir de laquelle se développera un embryon. Cependant, dans certains cas, tout ne se passe pas aussi simplement. Environ 10 % des couples qui essaient de concevoir un enfant n’y parviennent pas. On dit de ces couples qu’ils sont stériles.
Québec Science 08-05-2014