Publicité
Encyclo

Le moteur d’une grande révolution

08-05-2014

Les moteurs rendent de bien grands services à l’être humain. Ils font fonctionner les voitures, les avions, les trains… Mais leur utilisation ne s’arrête pas aux moyens de transport. Les moteurs actionnent des machines industrielles, des appareils électroménagers et même des montres à aiguilles ! On en retrouve partout autour de nous. En fait, le principe d’un moteur est simple. Il s’agit d’une machine qui utilise une forme d’énergie et la transforme en énergie mécanique pour créer un mouvement. Dans une voiture, par exemple, c’est l’énergie chimique, libérée par la combustion de l’essence ou du diesel, qui est transformée en énergie mécanique et qui actionne les diverses composantes de l’automobile.

Le premier moteur fonctionnel a été inventé il y a plus de 200 ans. Il fonctionnait grâce à la pression de la vapeur d’eau. Le principe du moteur à vapeur est simple. On fait chauffer de l’eau avec un combustible, tel que le charbon par exemple. La vapeur produite fait monter et descendre un piston dans un cylindre. Le mouvement du piston entraîne à son tour d’autres pièces qui y sont reliées. La machine est en marche…

Le moteur à vapeur a été inventé grâce au travail de plusieurs personnes, mais les honneurs reviennent le plus souvent au Britannique James Watt (1736-1819). C’est lui qui a amélioré son efficacité en construisant, entre autres, un condenseur séparé de la machine principale. Avec les améliorations apportées par Watt, le moteur à vapeur a grandement contribué à la révolution industrielle du XIXe siècle. Il a permis à toutes sortes de machines de fonctionner, facilitant ainsi le travail de l’être humain. Aujourd’hui, le moteur à vapeur a cédé sa place à des moteurs plus modernes comme le moteur à combustion et le moteur électrique.

Sur le même sujet :

Une source d’énergie pour les moteurs

Notre portrait du métier d’ingénieur en mécanique

Notre portrait du métier de technologue en génie mécanique

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Un peu trop haut, un peu trop loin…

Tu crois être en forme pour conquérir les sommets des plus hautes montagnes ? Pourtant, tout prêt du sommet, te voilà essoufflé au moindre effort, ton estomac se rebelle et ta tête menace d’exploser. C’est le mal des montagnes ! Si tu vises des sommets de plus de 2 500 mètres, comme ceux de la chaîne de l’Himalaya, tu as de fortes chances d’éprouver ces malaises.
Québec Science 09-05-2014
Encyclo

Des pharaons européens ?

Pour la première fois, l’ADN de momies a pu être analysé. Ce qu’il a révélé a surpris les égyptologues.
Québec Science 30-06-2017
Encyclo

Sommes-nous seuls dans l’Univers?

Les extraterrestres existent-ils? Plus fascinant encore : seraient-ils assez intelligents pour communiquer avec nous?
Québec Science 05-08-2016