Publicité
Encyclo

Les araignées pensent avec leurs toiles

03-10-2020

Photo: PinkBadger/Depositphotos.com

Huit pattes, huit yeux, des poils et la capacité de produire de la soie: une araignée, que tu détestes peut-être. Des découvertes récentes démontrent que ces bestioles, qu’on imagine souvent comme un peu bêtes, immobiles sur leur toile, auraient des capacités intellectuelles étonnantes pour de si petits êtres, et leur toile fait partie de cette intelligence.

Cette fameuse toile les aide à sentir leur monde et à s’en souvenir. Elle est une partie si importante dans leurs habiletés cognitives que certains chercheurs suggèrent qu’elle fait partie de leur esprit.

Chaque toile d’une araignée est un enregistrement des décisions qu’elle a prises durant sa construction. Chaque espèce a une forme et une taille de toile préférées qui convient pour la forme de sont propre corps et de ses proies, mais elle modifie ses plans pour s’ajuster à des espaces restreints ou à des obstacles. Ce qui signifie qu’une certaine planification est nécessaire avant la construction.

Les araignées modifient les dimensions et la structure de leur toile en fonction de la quantité de soie qu’elles ont dans leurs glandes, pour éviter d’être à sec à mi-parcours. Lorsqu’il fait plus froid, elles ajustent aussi pour faire une toile plus simple avec plus d’espace entre les spirales afin de passer moins de temps exposées au froid.

Elles ajustent la tension des brins de soie dans les secteurs où elles ont plus de chances d’attraper des insectes, et cette information leur vient de leurs prises précédentes. Des brins plus tendus permettent une meilleure transmission des vibrations dues à une proie qui se débat et permet à l’araignée d’intervenir plus vite.

Elles vont aussi ajuster la taille du piège en fonction du type de proies trouvées localement. Tu peux presque voir la toile comme un instrument que l’araignée accorde en fonction de ces expériences antérieures.

Pour connecter ton cerveau sur le monde, tu utilises peut-être une tablette et tu navigues sur le web. L’araignée utilise sa toile, un autre type de « web ».

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Voler de ses propres ailes

Qui n’a pas déjà rêvé de s’élancer dans le ciel comme un oiseau ?… ou un insecte ?… ou une chauve-souris ?... ou un ptérosaure ? La capacité de voler, bien que remarquable, est apparue plus d’une fois dans l’histoire de l’évolution, et les oiseaux sont loin d’avoir été des précurseurs.
Québec Science 26-03-2018
Encyclo

Les dents croches des ados

La mâchoire humaine a déjà été large et puissante, mais notre alimentation a changé avec l’avènement de l’agriculture. Mais le nombre de dents, lui, n’a pas changé: chaos dans la bouche.
Québec Science 21-08-2019
Encyclo

Un ancêtre bipède pour les chimpanzés?

L’évolution humaine est souvent représentée par une série d’ancêtres progressant vers la bipédie, tandis que les autres grands singes gardent les mains sur terre. Une découverte récente raconte une tout autre histoire : ce n’est pas l’humain qui se serait dressé au fil de l’évolution, mais plutôt nos cousins poilus qui auraient perdu la capacité de se tenir debout!
Québec Science 27-09-2019