Publicité
Encyclo

Matière à réflexion

11-05-2014

Le cerveau ; difficile de croire que cette drôle de masse gélatineuse traite chaque jour des millions d’informations, en plus de contrôler tes fonctions vitales. Et pourtant, tout ce qui se passe dans ton corps a quelque chose à voir avec ton cerveau ! C’est vraiment le centre de contrôle le plus perfectionné qui soit. Protégé par trois membranes (les méninges) et par les os de ta boîte crânienne, il reçoit constamment de l’information sous forme de… courants électriques ! Cette information se rend jusqu’à lui en voyageant par les nerfs, à une vitesse pouvant atteindre 430 kilomètres à l’heure !

De quel genre d’information s’agit-il ? Tout ! L’alléchante odeur du pain frais, la douloureuse piqûre d’un insecte, l’aveuglante lumière du soleil… Et ton cerveau réagit en conséquence : il ordonne à tes glandes salivaires de s’activer, à tes doigts de te gratter ou à tes yeux de se fermer. Ces ordres voyagent eux aussi sous forme de courant électrique.

Et ce n’est pas tout ! Si ton cœur bat sans cesse, c’est grâce à lui. Si tes poumons s’emplissent d’air frais, c’est encore lui. Et si ton système digestif s’active après chaque repas, c’est grâce à… Bref, ton cerveau est un véritable chef d’orchestre. Il est bien précieux ! Sans compter les rêves, les réflexions, le langage et les calculs que les 100 milliards de neurones qui le constituent permettent d’accomplir en tout temps.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Les hauts et les bas de la mer

Si tu es un adepte des longues promenades sur la plage, fais attention à ne pas te faire surprendre par la marée ! Ces mouvements montants ou descendants de la mer ou des océans sont dus à l’attraction gravitationnelle et aux forces centrifuges entre le Terre, la Lune et le Soleil.
Québec Science 27-11-2014
Encyclo

Une histoire d’équilibre

Canicule ou grand froid, la température du corps est de 37 °C. Comment fait-il pour s’adapter à ces différences de température ? Un seul mot, l’homéostasie.
Québec Science 21-09-2014
Encyclo

Newton, la pomme et la physique

La légende raconte qu’un beau jour, le physicien anglais Isaac Newton (1642-1727) était assis au pied d’un pommier. La chute d’un fruit l’a fait réfléchir. Pourquoi tombe-t-il au sol plutôt que de s’envoler vers le ciel ? Ça semble évident, mais c’est loin de l’être ! Pour que la pomme tombe vers le bas, elle doit être attirée par une force.
Québec Science 08-05-2014