Publicité
Encyclo

Tout est dans la structure !

09-05-2014

Il existe toutes sortes de polymères. Certains ont des propriétés élastiques, d’autres sont d’excellents isolants électriques… Ils ont tous de nombreuses applications : on en fait des sacs, des récipients, des fibres textiles, de la colle, de la peinture, des adhésifs, des cosmétiques, des pneus et même des gilets pare-balles. Tous les plastiques et les caoutchoucs entrent dans la catégorie des polymères. En fait, le mot polymère ne désigne pas un matériau en particulier, mais plutôt une famille de matériaux ayant une structure chimique particulière.

Leurs molécules sont très grosses. Elles se composent de plusieurs petites unités identiques liées les unes aux autres pour former de longues chaînes. C’est cette structure spéciale qui permet de transformer les polymères en fine pellicule ou de les mouler pour en faire toutes sortes d’objets.

Le nom du polymère permet souvent de deviner la nature de la molécule de base qui est répétée dans la longue chaine. Par exemple, le polystyrène est un enchainement de petites molécules de styrène, et le polycarbonate est une chaine de carbonates… Bien souvent, ces petites molécules de base sont obtenues du pétrole, par la pétrochimie.

La plupart des polymères utilisés aujourd’hui sont d’origine synthétique. Plexiglas, polyéthylène, polyester, polystyrène… Pour les fabriquer, l’homme s’est inspiré de ce qu’on trouve dans l’environnement. En effet, il existe différents polymères à l’état naturel. Le caoutchouc en est le meilleur exemple. On retrouve même des polymères naturels dans les cellules vivantes ! En effet, l’ADN, qui constitue les chromosomes du noyau cellulaire, peut lui aussi être considéré comme un polymère.

Sur le même sujet :

Notre portrait du métier de chercheur en chimie théorique
Notre portrait du métier de professeur-chercheur en chimie

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Les bossus du désert

Le chameau et le dromadaire se ressemblent énormément. En fait, on considère le dromadaire, d’Arabie et d’Afrique du Nord, comme étant une variété de chameau à une seule bosse (le chameau de Bactriane, asiatique, en a deux). On nomme d’ailleurs aussi le dromadaire chameau d’Arabie.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

La pointe de l’iceberg

Un iceberg gigantesque est sur le point de se détacher de la banquise antarctique. Pendant des décennies, il constituera une menace pour le trafic maritime.
Québec Science 05-07-2017
Encyclo

Des parasites manipulateurs

Perchée en haut d’une brindille, une fourmi attend patiemment qu’un mouton vienne l’avaler par mégarde en broutant son repas. Derrière ce comportement aberrant se cache un parasite manipulateur.
Québec Science 27-05-2016