Publicité
Encyclo

Une grande peur pour de si petites bêtes

11-05-2014

Rien qu’à entendre le mot « araignée », plusieurs ont envie de se sauver en hurlant. D’accord, les araignées sont peut-être laides avec leurs poils et leurs longues pattes, mais il n’y a pas de quoi en faire un drame. En y regardant de plus près, leur vie est tout simplement fascinante.

Il faut d’abord mettre une chose au clair : l’araignée n’est pas un insecte. Elle a huit pattes, tandis qu’un insecte en possède six. De plus, elle n’a ni ailes ni antennes, contrairement à plusieurs espèces d’insectes. L’araignée fait partie des arachnides, une classe d’animaux à laquelle appartiennent également les scorpions, les tiques et les acariens.

Il existe plus de 30 000 espèces d’araignées dans le monde. Leur taille varie entre 0,7 millimètre et 15 centimètres (quelques espèces seulement !). Elles sont carnivores. Elles se nourrissent en général d’insectes de toutes sortes ou encore d’autres arachnides. Elles mangent même les moustiques ! Voilà déjà une bonne raison de les apprécier !

Pour attraper leur repas, les araignées ont développé toutes sortes de techniques. Grâce à leurs glandes abdominales, elles fabriquent la soie qui leur permet de tisser des toiles dignes des plus grands musées. Une fois les insectes pris au piège, elles attaquent avec leurs crochets ou injectent du venin. Les proies sont alors immobilisées ou tuées sur le coup.

Au Québec, toutes les araignées sont parfaitement inoffensives pour l’être humain. Elles ne mordent pas et leur venin ne nous fait aucun effet. De toute façon, une araignée effrayée prend la fuite bien avant d’attaquer.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

La maladie de l’esprit fendu

Schizophrénie. Un nom qui fait peur comme le cancer. Le malade perd le sens de la réalité et la raison, est convaincu d’une chose, puis de son contraire en deux minutes. Il analyse et ré-analyse tout. Certains entendent des voix, bien souvent méprisantes, qui leur donnent des ordres et les insultent.
Québec Science 24-06-2014
Encyclo

Pluton : plus petite que la Lune

De tous les astres de notre système solaire, Pluton est sans doute celui qui a l’histoire la plus particulière. C’est l’astrophysicien américain Clyde Tombaugh qui l’a découvert en 1930 et qui lui a donné le titre de neuvième planète du système solaire. Mais en 2006, devant les découvertes d’un grand nombre d’autres corps célestes de grosseur semblable ou supérieure à celle de Pluton, les astrophysiciens ont modifié la définition d’une planète et Pluton a perdu son titre.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

La pointe de l’iceberg

Un iceberg gigantesque est sur le point de se détacher de la banquise antarctique. Pendant des décennies, il constituera une menace pour le trafic maritime.
Québec Science 05-07-2017