Publicité
Encyclo

Une poussée herculéenne !

09-05-2014

On pourrait facilement penser que les objets flottent ou coulent selon leur poids. Ce n’est ni totalement faux, ni totalement vrai.

Certains objets, les bateaux par exemple, sont relativement lourds et flottent tout de même. Le principe d’Archimède — du nom d’un savant grec du IIIe siècle avant notre ère — explique bien ce phénomène.

Un objet que l’on immerge déplace un volume de liquide égal à son propre volume. Ainsi, un dé de 1 centimètre cube immergé déplace 1 centimètre cube d’eau. Selon le principe d’Archimède, tous les objets que l’on plonge dans un liquide (ou dans un gaz) reçoivent une poussée vers le haut de force égale au poids du volume de liquide déplacé. Si la poussée reçue par l’objet est supérieure à son propre poids, l’objet flotte. Si elle est inférieure, l’objet coule. Tout ça n’est en fait qu’une question de densité, c’est-à-dire le rapport entre la masse et le volume d’un corps.

Soyons un peu plus concrets. Prenons un individu qui occupe un volume de 60 litres. Dans une piscine, cet individu déplace 60 litres d’eau. La densité de l’eau est approximativement 1 kg par litre. Il subit donc une poussée vers le haut d’environ 60 kg. S’il pèse plus de 60 kg, notre cobaye coulera. S’il pèse moins de 60 kg, la poussée sera suffisante pour le faire flotter.

Puisque tous les corps subissent la poussée d’Archimède lorsqu’ils sont dans l’eau, ils paraissent beaucoup plus légers. Chaque kilogramme de poussée diminue d’un kilogramme le poids de l’objet. Tout devient plus facile à soulever, tellement qu’on pourrait se prendre pour Hercule !

Sur le même sujet :

La masse volume démasquée

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Un écosystème marin plus grand que nature

Les poissons marins forment un réseau trophique aux liens étonnamment nombreux, à l'échelle de toute la planète.
Québec Science 09-01-2020
Encyclo

Une Neptune plutôt mouvementée

Avant même de la voir, on savait que Neptune était là, cachée quelque part dans le ciel. C’est la première planète à avoir été découverte d’abord à partir de calculs. Plus précisément, c’est grâce à sa voisine, Uranus, que l’on connaît aujourd’hui la huitième et dernière planète de notre système solaire.
Québec Science 09-05-2014
Encyclo

Une planète bien à l’abri

Un fragment d’astéroïde gros comme ta chambre fonce droit sur ta maison à 20 kilomètres à la seconde ! Si rien ne l’arrête, ce débris venu des confins de l’espace pulvérisera tout ton quartier ! Heureusement, à une vingtaine de kilomètres au-dessus de ton salon, le météoroïde (morceaux d’astéroïdes venus de l’espace) est anéanti par le bouclier qu’est l’atmosphère.
Québec Science 09-05-2014