Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Facebook VQ  velo.qc.ca 
Reportages

Médicaments: Pourquoi payons-nous si cher?

Propos recueillis par Marine Corniou - 16/11/2017


Au Canada, le prix des médicaments est déterminé par un système complexe, régulé à plusieurs niveaux: celui de l’industrie elle-même, ceux des gouvernements fédéral et provincial, et celui des pharmacies. Résultat? Des prix gonflés et un manque criant de transparence.


C’est un constat qui revient régulièrement dans l’actualité : les médicaments coûtent beaucoup plus cher au Canada que dans les autres pays. Quelle en est la cause ? Un système compliqué qui combine régimes publics et privés d’assurance médicaments et laisse libre cours à des pratiques professionnelles douteuses, autant de la part de l’industrie pharmaceutique que des réseaux de pharmacies. Cela entraîne toutes sortes de dérives : des frais d’ordonnance abusifs, des médicaments génériques vendus au prix des médicaments de marque, de mystérieux rabais accordés par les fabricants et des régimes privés qui encouragent la prescription de médicaments onéreux, ayant peu d’intérêt thérapeutique.

Pour y voir plus clair et « disséquer » ce qui se cache derrière les factures de médicaments, nous avons discuté avec Marc-André Gagnon, professeur agrégé à l’École d’administration et de politique publique de l’Université Carleton à Ottawa. Son verdict : il est urgent d’opter pour un régime fédéral universel public !
===

Québec Science : On entend régulièrement que les médicaments sont plus chers au Canada qu’ailleurs. Est-ce le cas ?

Marc-André Gagnon : Oui. Le Canada est l’un des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) où les médicaments prescrits sont les plus chers, en troisième position après les États-Unis et le Mexique.

De tous les pays qui offrent des régimes publics d’assurance maladie, le Canada est le seul à ne pas y avoir inclus le médicament. Nous sommes une exception avec un régime public-privé. Ainsi, à la place d’un régime universel unique pour les médicaments, nous avons 10 régimes publics différents (un pour chaque province), et un régime du gouvernement fédéral pour les Autochtones, les réfugiés, les prisonniers et l’armée. Ces 11 régimes publics couvrent 40 % du marché. Les régimes privés couvrent le reste.
Cette fragmentation explique en partie pourquoi les prix sont si élevés, à la fois pour les médicaments brevetés (de marque) et les génériques.

QS Pourquoi ? Comment sont déterminés les prix des médicaments ?

MAG Quand on parle du prix d’un médicament, on inclut le prix payé au producteur (c’est-à-dire à la compagnie pharmaceutique), une part d’environ 7 % au distributeur, et souvent une marge de profit pour la pharmacie.

Ce qu’on paie au producteur est négocié à l’échelle du pays. À la fin des années 1980, le gouvernement fédéral a modifié la loi sur les médicaments brevetés pour attirer les investissements du secteur pharmaceutique. L’idée était d’assurer à l’industrie un prix d’achat élevé, en échange duquel elle s’engageait à réinvestir 10 % des ventes au Canada en recherche et développement. On a donc volontairement visé à être le quatrième ou cinquième pays le plus cher au monde pour les produits brevetés, tout en mettant en place un chien de garde, le Conseil d’examen des prix des médicaments brevetés (CEPMB), dont le rôle est de s’assurer qu’il n’y a pas de prix abusifs. Sauf que, depuis 2002, l’industrie a cessé de respecter son engagement, invoquant des motifs économiques.

Parallèlement, depuis une dizaine d’années, une nouvelle dynamique s’est établie au niveau international. L’industrie s’est mise à offrir des rabais confidentiels, un peu comme des vendeurs d’automobiles. Il y a un prix officiel affiché (qui n’est pas toujours le même dans les différents pays), mais personne ne sait ce que paient en réalité les autres. Le problème, c’est que la capacité du Canada à négocier les prix et à obtenir des rabais est assez faible.

>>> Lire la suite de cette entrevue dans le magazine de décembre 2017.



Photo: Jessica Deeks

Afficher tous les textes de cette section