Publicité
Encyclo

L’ABC du GPS

08-05-2014

On raconte que les rois mages, comme les marins, se dirigeaient grâce aux étoiles. À notre époque, la technologie fait des miracles pour tous les égarés de ce monde : boussoles, cartes routières, panneaux de circulation… et surtout, GPS. G.P.S., pour Global Positioning System, ou Système de localisation mondial.

Grâce au receveur GPS, tu ne peux jamais être complètement perdu, que tu te trouves à Chicoutimi ou à Chicago, à Trois-Rivières ou à Tokyo, à Sainte-Perpétue ou à Sao Paulo… (bon, tu comprends l’idée !)

Pour donner ta position exacte à la surface du globe, le petit appareil reçoit des ondes radio en provenance de sentinelles postées un peu partout dans le ciel : des satellites. Vingt-quatre satellites, exactement, plus trois autres qui servent uniquement quand les premiers tombent en panne.

À ses débuts, ce système devait seulement servir à l’armée américaine. Ses concepteurs se sont arrangés pour que, peu importe l’endroit où l’on se trouve, on soit en mesure de recevoir les signaux d’au moins quatre satellites.

En recevant leurs signaux, l’appareil peut connaitre précisément à quelle distance ils se trouvent ainsi que leur position exacte, ce qui lui permet de calculer sa propre position sur la Terre.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Pratique ? Oui. Toxique ? Nouion…

Quand tu parles dans un téléphone cellulaire, ta voix voyage dans les airs plutôt que dans un fil de cuivre. Elle a tout de même besoin d’un moyen de transport pour arriver à bon port : ce sont les ondes électromagnétiques. Des micro-ondes, comme celles qui réchauffent tes aliments ou qui font éclater ton pop-corn.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

La disparition du grand pingouin

Éteint depuis 1884, le grand pingouin n’a pas survécu à sa cohabitation avec l’homme, lequel est probablement l’unique responsable de son extinction. Il aura suffi de 350 ans aux colons pour éradiquer une espèce autrement prospère. Que s’est-il passé ?
Québec Science 13-12-2019
Encyclo

Une seconde chance

Plus d’un million de tonnes ! Ça en fait des matières résiduelles qui sont ramassés annuellement dans les bacs bleus ou verts des maisons québécoises ! De plus en plus, les familles récupèrent les matières recyclables. Dans certaines villes, le recyclage est même obligatoire sous peine d’amendes.
Québec Science 09-05-2014