Publicité
Encyclo

L’attrape-lumière

08-05-2014

Grâce à l’appareil photo, tu peux immortaliser tes meilleurs moments d’un seul « clic »…

Mais comment un grand paysage peut-il être mis en boite ?

Il faut savoir que la lumière est réfléchie sur les personnes, les choses, comme une balle qui rebondit sur un mur. Tout objet renvoie ainsi une certaine dose de lumière réfléchie. C’est cette lumière qui te permet de voir les objets. Même chose pour l’appareil photo : lorsque tu déclenches l’obturateur, la lumière pénètre dans l’appareil par la lentille de l’objectif.

Mais il ne faut pas inonder l’appareil de rayons lumineux. De là le rôle de l’obturateur. Ce petit volet s’ouvre durant une fraction de seconde, puis se referme.

Finalement, la lumière s’arrête au fond de l’appareil photo, sur un capteur photosensible. Il s’agit d’une petite puce rectangulaire en silice grosse comme l’ongle de ton pouce. À sa surface se trouve une grille de millions de petites diodes sensibles à la lumière, les pixels, et chacun d’eux captent une minuscule fraction de la photo.

Chaque pixel enregistre en fait la brillance de la lumière qui l’atteint en accumulant une charge électrique. À la fin, la charge de chaque pixel est mesurée et convertie en un chiffre situé entre 0 (noir) et 255 (blanc), mais exprimé en code binaire sous forme d’un octet (suite de huit 0 et 1).

Pour un ordinateur, une image n’est qu’une succession de 0 et de 1.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

L’avenir est dans les airs

La voiture volante, vieux rêve rétro-futuriste, arrive enfin à notre époque. À quand les embouteillages du ciel ?
Québec Science 08-09-2017
Encyclo

Les humeurs du thermomètre

On utilise de moins en moins le mercure dans les thermomètres : trop cher et surtout, trop toxique. On l’a remplacé par de l’alcool qui, lui aussi, monte et baisse dans le tube au même rythme que la température.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Une « perte de temps » essentielle

Chaque soir, c’est la même chose. Soit tes parents t’obligent à aller au lit, soit tu t’écroules de fatigue. Quelle perte de temps ! Tout ça pour récupérer et refaire le plein d’énergie, dit-on. Mais on pourrait très bien obtenir le même résultat en s’étendant et en relaxant, non ? Pourquoi cette espèce d’inconscience nocturne ?
Québec Science 11-05-2014