Publicité
Encyclo

Une interface qui communique à notre place

09-05-2014

Il y a quelques décennies, il fallait être un expert pour utiliser un ordinateur. Il fallait pouvoir programmer et écrire des instructions codées. Aujourd’hui, les interfaces, c’est-à-dire ce que l’on voit à l’écran, rendent l’informatique accessible à tout le monde. C’est grâce à cette partie visible que tu peux communiquer avec la machine.

L’humain et l’ordinateur ne parlent pas du tout le même langage. Par exemple, toi, tu utilises des mots, des phrases et des concepts. L’ordinateur, quant à lui, « pense » en petits courants électriques qui s’expriment sous forme de 0 et de 1 en alternance. C’est ce qu’on appelle le code binaire. Plutôt incompréhensible pour nous, n’est-ce pas ? L’interface agit comme un traducteur qui rend la communication possible entre l’ordinateur et l’homme. Le langage numérique de la machine est transformé en langage visuel. C’est ce langage visuel (icônes, barres d’outils, mots, etc.) que l’on nomme interface.

Un des exemples les plus connus d’une interface est le « bureau » de ton ordinateur personnel. L’espace de travail est assimilé à une surface de bureau sur laquelle sont placés divers éléments. Comme sur un vrai bureau, les documents peuvent être rangés dans des dossiers, déplacés ou même jetés à la poubelle. L’individu qui se trouve en présence d’une interface comprend ce qu’il voit. Il n’a pas besoin de connaître des formules compliquées pour avoir accès à des données. Tout est traduit en images.

Sur le même sujet :

Des ordinateurs très liés

Notre portrait du métier d’analyste en informatique

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Ralentis plus vite!

Piloter un engin spatial implique d'oublier la façon dont on voyage sur Terre pour en apprendre une nouvelle plutôt désorientante.
Québec Science 29-09-2016
Encyclo

Dodo sous zéro

La température baisse, la nuit tombe plus tôt. L’hiver pointe son nez et la nourriture se fait plus rare. Certains animaux migrent vers des climats plus chauds. D’autres varient leur alimentation et se dotent d’une épaisse fourrure pour affronter le froid. Et d’autres hibernent.
Québec Science 12-12-2014
Encyclo

Un trou dans le ciel ?

À une vingtaine de kilomètres au-dessus de nos têtes, dans la stratosphère, une grande quantité d’ozone forme ce qu’on appelle la couche d’ozone. Il s'agit d'un gaz dont les molécules sont composées de trois atomes d’oxygène (O3).
Québec Science 09-05-2014