Publicité
Encyclo

La construction du pont tunnel

16-11-2018
Tunnel

Photo : lentolo81@depositphotos.com

Passer sous l’eau sans se mouiller, c’est possible? Des milliers de véhicules le font tous les jours au Québec grâce à un projet titanesque finalisé à Montréal en 1967. Ces véhicules traversent sous le fleuve… en passant par le pont tunnel Louis H. Lafontaine. Une construction de cette envergure représente tout un défi. Sais-tu comment elle a été réalisée?

Tout d’abord, plutôt que d’avoir lieu sous l’eau, la construction des différentes sections s’est fait au sec tout prêt de l’emplacement actuel du tunnel. Pour ce faire, une section du fleuve de 600 m sur 300 m a été asséchée en construisant d’immenses digues de terre puis en pompant l’eau à l’extérieur.  Plus de 2 millions de m3 de terre ont été nécessaires.

Il aura fallu 250 000 m3 de béton et 25 000 tonnes d’acier pour construire les 7 sections du tunnel. Les ingénieurs ont dû faire face à deux grandes problématiques. Premièrement, il fallait calculer avec précision les forces hydrostatiques qui allaient s’exercer sur la structure du tunnel. La pression est beaucoup plus forte en profondeur qu’à l’air libre. Sachant cela, il fallait s’assurer que le tunnel soit assez solide pour supporter le poids de toute cette l’eau sans se fissurer. Le deuxième défi était d’assurer la ventilation du tunnel. Difficile de retenir sa respiration tout au long du passage, surtout avec les bouchons de circulation! Il fallait donc trouver un moyen d’évacuer les gaz toxiques produits par les véhicules. As-tu déjà remarqué les immenses ventilateurs au-dessus des voies ?

Une fois ces problèmes résolus par des tests en laboratoire, il fallait assembler le tunnel. Imagine l’effort colossal pour soulever une pièce de la taille d’un terrain de football ! Heureusement, les ingénieurs avaient pensé à tout. En brisant les digues, ils ont pu faire flotter les 7 compartiments étanches jusqu’au bon endroit pour ensuite les faire couler dans la tranchée creusée au fond du fleuve. Une fois installées côte à côte, les sections ont pu être assemblées en brisant les murs temporaires qui les séparaient puis en coulant un joint de béton armé.

Réalisé il y maintenant plus de 50 ans, le pont tunnel est toujours en fonction aujourd’hui. Ne t’inquiète pas : grâce aux fréquentes rénovations, il demeure sécuritaire malgré le passage du temps!

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Une interface qui communique à notre place

Il y a quelques décennies, il fallait être un expert pour utiliser un ordinateur. Il fallait pouvoir programmer et écrire des instructions codées. Aujourd’hui, les interfaces, c’est-à-dire ce que l’on voit à l’écran, rendent l’informatique accessible à tout le monde.
Québec Science 09-05-2014
Encyclo

Les dauphins sous toutes les coutures

Véritables champions de plongée en apnée, excellents nageurs, bons communicateurs, les dauphins nous fascinent pour encore bien d'autres raisons !
Québec Science 08-01-2016
Encyclo

L’arbre de la mort

Tué par un arbre? C'est possible, si c'est un mancenillier...
Québec Science 16-09-2016