Publicité
Encyclo

De l’oxygène svp !

08-05-2014

Chaque jour, tu inspires et expires 14 000 fois ! Impossible d’arrêter : tes cellules ont besoin d’oxygène pour produire de l’énergie. Emprisonnés dans ta poitrine, tes vaillants poumons aspirent cet oxygène de l’air que tu respires. Prends une bonne inspiration : tu peux les voir se gonfler ! Mais le travail est loin d’être terminé : tes cellules attendent toujours leur ration d’oxygène…

Crois-le ou non, ton corps n’utilise même pas le quart de l’air inspiré par les poumons. Quel gaspillage ! Mais tu n’as pas vraiment le choix : l’air est constitué de 78 % d’azote, de 21 % d’oxygène et de quelques autres gaz plus rares. Seul l’oxygène est essentiel à notre survie. L’azote ne peut pas traverser les capillaires. Il reste dans les alvéoles et est rejeté lors de l’expiration. L’oxygène passe quant à lui directement de tes poumons à ton sang en traversant de minuscules vaisseaux sanguins, les capillaires, qui tapissent la surface de tes poumons. C’est là que les globules rouges entrent en action. Ton sang est rempli de ces minuscules cellules qui transportent l’oxygène vers chacune des cellules de ton corps à travers le système sanguin.

Après avoir utilisé l’oxygène que le sang leur amène, tes cellules rejettent un déchet : le gaz carbonique (CO2). Si tu ne t’en débarrasses pas, tes cellules mourront empoisonnées. De là l’importance de l’expiration. Empruntant le chemin inverse de celui de l’oxygène, le gaz carbonique est transporté par le sang vers tes poumons. Il traverse les capillaires, puis il est rejeté par ta bouche ou ton nez.

C’est le bulbe rachidien, situé à la base de ton cerveau, qui contrôle ta respiration. Même lorsque tu rêves, ton bulbe rachidien demeure fidèle au poste. Tu peux donc dormir sur tes deux oreilles, ton cerveau veille sur toi !

Sur le même sujet :

Notre portrait du métier d’inhalothérapeute

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Une montagne en pleine croissance

Il y a 100 millions d’années, l’Everest n’existait pas ! C’est pourtant aujourd’hui la plus haute montagne du monde, avec ses 8 850 mètres d’altitude. Bien sûr, elle n’est pas apparue par magie. Comme ses consœurs de l’Himalaya, l’Everest est né d’une rencontre : celle de deux plaques tectoniques.
Québec Science 09-05-2014
Encyclo

Climat : tu fais une différence!

La conscientisation des adultes envers l'urgence climatique passe peut-être par leurs enfants ! Une étude démontre qu'ils sont les mieux placés pour éduquer leurs parents malgré les biais politiques ou idéologiques qui pourraient les rendre réticents.
Québec Science 10-05-2019
Encyclo

Des fontaines d’eau bouillante

Les geysers sont des formations hydrogéologiques rares, quoiqu'ils se retrouvent à plusieurs endroits sur Terre. C'est le cas de l'Islande et du parc national de Yellowstone, aux États-Unis. Mais d'où proviennent ces fontaines d'eau bouillante?
Québec Science 25-08-2017