Publicité
Encyclo

Sang, bon sang

09-05-2014

Tu te balades à vélo à pleine vitesse et tu prends une courbe un peu trop rapidement… Tu chutes. Rien de cassé, mais des éraflures sur les genoux. Heureusement, les quelques gouttes de sang qui perlent contiennent tout ce qu’il faut pour remédier à la situation !

Dans ce liquide jaunâtre, des millions de cellules accomplissent des tâches vitales. Jaunâtre ? Oui, oui… Le plasma sanguin, ce liquide nutritif dans lequel flottent de nombreux types de cellules, est bel et bien jaune. Par contre, les globules rouges sont tellement nombreux que leur couleur domine celle du sang.
Pendant que tu pédalais, ce sont ces globules rouges qui livraient l’oxygène essentiel aux cellules de tes muscles. En même temps, ils rapportaient jusqu’à tes poumons le gaz carbonique, ce déchet produit pendant tes efforts.

Maintenant que tu t’es blessé, ta plaie ouverte laisse la voie libre aux microbes. Les globules blancs passent alors à l’action. Chaque jour, ces soldats microscopiques défendent ton corps contre des millions d’envahisseurs microscopiques ! La plupart du temps, après un combat sans merci contre un virus ou une bactérie, tes globules blancs l’emportent. À l’occasion, ils perdent temporairement du terrain. Tu tombes alors malade, comme lorsque tu as le rhume ou la grippe. Plus rarement, les globules blancs s’inclinent devant un adversaire coriace et des maladies plus graves peuvent s’installer. Dans le cas de tes éraflures, ton système immunitaire devrait s’en sortir haut la main.

Pourtant, même si tes globules blancs te protègent, ton sang, lui, continue de fuir… Entrent maintenant en jeu les plaquettes sanguines, de petites cellules un peu moins nombreuses que les globules rouges et blancs. Dès qu’il y a un trou dans un vaisseau sanguin, les plaquettes s’attroupent pour colmater la brèche. C’est ce qu’on appelle la coagulation. Tu peux remercier tes plaquettes : sans elles, tu te serais vidé de ton sang…

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Question d’équilibre

Des premiers pas d’un bébé aux acrobaties du funambule, le sens de l’équilibre est crucial. Mais pas besoin de faire des sauts périlleux pour le mettre à l’épreuve. Chaque seconde, sans même que tu t’en aperçoives, de petits organes renseignent ton cerveau sur la position de ta tête dans l’espace.
Québec Science 09-05-2014
Encyclo

La gravité : une force attirante

Ce n’est pas un hasard si les objets qui t’entourent restent bien en place. Tu es d’ailleurs toi-même soumis à une force qui garde tes deux pieds sur Terre : la gravité.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

La timidité des cimes

Des arbres timides, ça se peut ? Oui, mais pas parce qu’ils rougissent !
Québec Science 30-03-2018