Publicité
Encyclo

Pratique ? Oui. Toxique ? Nouion…

08-05-2014

Quand tu parles dans un téléphone cellulaire, ta voix voyage dans les airs plutôt que dans un fil de cuivre. Elle a tout de même besoin d’un moyen de transport pour arriver à bon port : ce sont les ondes électromagnétiques. Des micro-ondes, comme celles qui réchauffent tes aliments ou qui font éclater ton pop-corn.

Les micro-ondes des téléphones cellulaires sont toutefois émises à une puissance beaucoup plus faible : 2 watts (1000 watts pour les fours). Sinon, ton cerveau cuirait dès que tu t’y collerais l’oreille ! Mais même si leur puissance est très faible, certains soupçonnent parfois ces ondes d’être dangereuses…

Lorsqu’on jase des heures au téléphone, elles finissent par nous chauffer le cerveau (sa température grimpe d’environ 1 degré Celsius). Ce n’est pas dramatique, mais à long terme, ça pourrait causer des dommages.

Quel genre de dommages ? Difficile à dire ! Les chercheurs parlent de troubles du sommeil, de gonflement des vaisseaux sanguins, de problèmes de mémoire… Les plus pessimistes établissent même un lien entre l’utilisation abusive du cellulaire et le développement de tumeurs cancéreuses au cerveau.

Mais aucune étude n’a encore prouvé cela. Normal : un cancer peut mettre 15 ans à se développer… et on utilise le cellulaire depuis à peine plus longtemps que ça ! Des tests effectués sur les animaux semblent quand même indiquer certains risques.

Sur le même sujet :

Chauffer sans chaleur

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Ça brûle !

On entend parler depuis de nombreuses années des combustibles fossiles qui « détraquent le climat ». Non renouvelables, ils fournissent actuellement plus de 80% de l’énergie primaire mondiale. Malgré les alternatives « vertes », il ne sera pas facile de s’en passer.
Québec Science 05-05-2018
Encyclo

Bye-bye chaleur, bonjour fraîcheur !

Le froid constitue un des moyens les plus efficaces pour conserver les aliments. Il ne tue pas les bactéries responsables de la décomposition des aliments, mais il réduit grandement leur action, comme si elles étaient engourdies. Les aliments se détériorent alors moins rapidement et restent frais plus longtemps.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Un gaz très irritant

Une pression rapide sur la détente. « Pschitt ». Un coup de torchon pour effacer les traces. Ça y est ! La vitre est propre ! Si chez toi tu peux te débarrasser du nettoyage des fenêtres aussi rapidement, c’est en grande partie à cause de l’ammoniac contenu dans le fameux liquide bleu de ton vaporisateur.
Québec Science 09-05-2014