Publicité
Santé

Que faire en cas de mal de gorge ? Quand consulter ?

17-05-2018

Le mal de gorge est un symptôme responsable d’environ 3 % des consultations chez le médecin.

En cause ? Un virus, dans 85 % à 95 % des cas chez les adultes et dans 70 % des cas chez les jeunes de 5 à 15 ans. La douleur passe alors en moins d’une semaine et peut être associée à des symptômes de rhume, à de la fièvre ou à une toux.

Les autres cas sont, en gros, dus au fameux streptocoque, une bactérie que l’on décèle rapidement avec le Streptest, un petit prélèvement effectué chez le médecin ou dans certaines pharmacies. Si le test est positif, des antibiotiques sont généralement prescrits. Une revue de la littérature publiée en 2013 a démontré que ces médicaments permettent de réduire la durée des symptômes d’environ un jour seulement, mais ils réduisent le risque de complications (notamment le rhumatisme articulaire aigu) associées – rarement – aux pharyngites bactériennes.

Notons que les pastilles de type Strepsils, pour ne pas les nommer, qui contiennent un anesthésiant, sont efficaces pour soulager la douleur, selon une revue de trois essais cliniques publiée en 2017. Quant aux gargarismes d’eau tiède salée, si leur efficacité n’est pas absolument prouvée, ils semblent apaiser la douleur et pourraient contribuer à drainer le mucus et à « lessiver » bactéries et virus.

S’il suffit souvent de prendre son mal en patience, certains symptômes associés au mal de gorge doivent amener à consulter rapidement : une impossibilité à déglutir ou des douleurs à la mâchoire (qui peuvent être un signe d’abcès), une fatigue qui subsiste plus de sept jours (mononucléose infectieuse, leucémie) ou une difficulté à respirer.

Dans certains cas, le mal de gorge n’est pas dû à une infection, mais plutôt à des allergies, à l’exposition à des irritants (pollution, tabac, etc.), à du reflux gastro-œsophagien ou même à certains troubles comme l’hypothyroïdie. Tout mal de gorge chronique justifie donc un bilan de santé.

Lexique

Amygdalite : infection des amygdales, ou tonsilles palatines, ces organes situés de part et d’autre de la glotte.

Pharyngite : infection des muqueuses du pharynx.

Pharyngo-amygdalite : un terme de plus en plus utilisé, puisque la différence entre une amygdalite et une pharyngite n’est pas toujours évidente, que ce soit sur le plan clinique ou dans la littérature scientifique.

Cet article fait partie d’un dossier répondant aux 50 questions de santé les plus fréquemment entrées par les Québécois dans le moteur de recherche Google. Pour accéder à toutes les questions de santé, cliquez ici.

 

Publicité

À lire aussi

Santé

Des gènes en injection?

Après 20 ans d'échec, un essai clinique réussi sur les hémophiles fait renaître les espoirs de thérapie génique.
Jean-Pierre Rogel 14-03-2012
Santé

Le jeûne pour rajeunir le cerveau ?

Les hormones produites par le corps lorsqu'on a faim pourraient stimuler la production de nouvelles cellules dans le cerveau et améliorer la cognition.
Martine Letarte 02-05-2017
Santé

L’homéopathie : des théories des années 1700, selon une agence américaine

La Federal Trade Commission, qui veille à la protection des consommateurs aux États-Unis, souhaite que les allégations santé des produits homéopathiques soient prouvées scientifiquement.