Publicité
Santé

Qu’est-ce qui cause les pierres aux reins?

11-05-2018

Calculs rénaux retirés par chirurgie (échelle en cm). Photo: Istockphoto

On dit souvent que les pierres aux reins peuvent entraîner les pires douleurs, comparables même à celles de l’accouchement. Il faut dire que ces cristaux, parfois aussi gros qu’une balle de golf, se logent dans le système urinaire et peuvent bloquer l’évacuation de l’urine. Résultat, les voies se distendent et ça fait mal ! Certains cristaux de petite taille peuvent toutefois être expulsés sans douleur et passer inaperçus.

Selon la Fondation canadienne du rein, 1 Canadien sur 10 souffrira au cours de sa vie de pierres aux reins, aussi appelées lithiases ou calculs rénaux. « Et dans 50 % des cas, il y a une récidive dans les cinq années qui suivent. C’est un vrai problème de santé publique, qui coûte cher et qui est malheureusement mal connu », déplore le docteur Julien Letendre, urologue au Centre hospitalier Maisonneuve-Rosemont.

Concrètement, ces pierres résultent de la cristallisation de certaines substances qui devraient normalement être diluées dans l’urine. Si ces éléments s’agrègent ainsi dans les canaux rénaux, les uretères et la vessie, c’est soit parce qu’ils sont présents en trop grande quantité dans l’urine, soit par manque d’eau (l’urine est trop concentrée).

Quelles sont les causes?

Plus de 100 maladies et facteurs de risque favorisent la formation de cristaux urinaires, et une centaine de composés chimiques ont été identifiés dans les calculs rénaux. Difficile, donc, d’énumérer toutes les causes possibles.

Cela dit, dans environ 80 % des cas, les calculs sont formés d’oxalate de calcium. Et, le plus souvent, ce sont les mauvaises habitudes alimentaires qui sont à blâmer : consommation excessive de protéines et de sel, apport insuffisant en eau, ou penchant trop marqué pour des aliments riches en oxalate, au premier rang desquels se trouve le chocolat. « Beaucoup de patients concernés sont aussi de gros buveurs de Pepsi ou de Coke, qui contiennent énormément d’oxalate », dit Julien Letendre. Les feuilles de thé, la rhubarbe, les épinards et les betteraves font aussi partie de la liste, quoiqu’ils soient moins addictifs !

Ce n’est donc pas pour rien que la lithiase a souvent été considérée comme une maladie liée à l’opulence. D’ailleurs, des calculs rénaux ont été repérés sur des momies égyptiennes datant de 4 400 ans avant notre ère. Et de nombreux souverains, depuis Alexandre le Grand jusqu’à Charlemagne, en passant par Henri VII d’Angleterre ou Napoléon III, ont souffert de cette « maladie de riches ».

La prévalence des calculs rénaux a triplé en Amérique du Nord depuis les années 1970, et augmente dans tous les pays industrialisés en raison des changements de régime alimentaire et, dans une moindre mesure, des changements climatiques (la sécheresse étant un facteur de risque).

Quant aux produits laitiers, souvent dénoncés pour leur teneur en calcium, pas besoin de les supprimer, au contraire : ils atténuent la formation des cristaux en baissant l’absorption de l’oxalate, s’ils sont consommés en quantité raisonnable. « Certains patients sont aussi de grands adeptes des suppléments alimentaires, comme la vitamine C qui est transformée en oxalate lorsqu’elle est métabolisée. Chez quelqu’un qui a une alimentation équilibrée, ces suppléments sont inutiles », rappelle le docteur Letendre.

Mais attention, dans 40 % des cas, les cailloux sont dus à une maladie sous-jacente, comme le diabète, l’hyperparathyroïdie, la sarcoïdose, une infection urinaire ou une maladie génétique. D’où l’importance d’analyser la composition des cristaux pour comprendre l’origine du mal.

Cet article fait partie d’un dossier répondant aux 50 questions de santé les plus fréquemment entrées par les Québécois dans le moteur de recherche Google. Pour accéder à toutes les questions de santé, cliquez ici.

 

Publicité

À lire aussi

Santé

Près de 400 décès dus aux opioïdes au Québec en un an

En 2017, le Québec appréhendait une hausse significative des surdoses mortelles aux opioïdes. Le bilan est moins alarmistes que prévu.
Annie Labrecque 09-11-2018
Santé

Zika: mieux connaitre l’ennemi

Le virus Zika, qui sévit surtout sous les tropiques, ne tardera pas à s'étendre aux latitudes plus fraîches.
Joël Leblanc 12-05-2017
Santé

Que faire en cas de commotion cérébrale?

Jouer à l’autruche retarde la récupération en cas de commotion cérébrale.