Publicité
Les 10 découvertes de 2012

À bon entendeur…

13-12-2012

Une technique révolutionnaire pour réparer les tympans vient d’être mise au point à montréal. Durée de l’intervention, 20 minutes en clinique externe.

Le docteur Issam Saliba se rappelle encore la visite d’une patiente de 82 ans. «Elle avait une perforation totale du tympan, raconte-t-il, et elle voulait être opérée pour pouvoir faire de l’aquagym.» Les médecins considèrent que cette blessure peut se guérir, mais la chirurgie doit tout de même se faire en salle d’opération, sous anesthésie générale, et nécessite 10 jours de convalescence. «Pour une personne âgée, c’était un peu trop risqué, compte tenu du bénéfice que cela allait lui apporter. Surtout à cause de l’anesthésie générale», dit le médecin.

Le docteur Saliba, otorhinola­ryn­gologiste ainsi que chirurgien au CHU Sainte-Justine et au CHUM, à Montréal, tente alors une méthode qu’il teste déjà depuis quelques années sur des sujets plus jeunes. L’approche consiste à jumeler deux techniques connues des spécialistes: l’autogreffe d’un tissu graisseux et l’utilisation d’acide hyaluronique. «Ça n’avait jamais été fait pour une perforation complète, dit-il. L’avantage principal, c’est que cela ne nécessite pas d’anesthésie générale. L’intervention a pris 20 minutes. Deux mois plus tard, lorsque j’ai enlevé le pansement, j’étais ému et étonné, se rappelle-t-il, les yeux humides. Le tympan était entièrement restauré.» (…)

«Moi, je passe directement dans le trou de l’oreille, explique-t-il. Quant au greffon, il provient du pli de la nuque du patient. J’y pratique une minuscule incision de 5 mm, puis deux points de suture fondants. Les cheveux poussent par-dessus et rien n’y paraît.» (…)

Ses résultats, parus l’année dernière dans la revue Archives of Otolaryngology – Head and Neck Surgery, confirment que sa technique a autant de succès que l’opération traditionnelle, sans les inconvénients.

illustration : vigg

Publicité

À lire aussi

Les 10 découvertes de 2012

Les cadeaux de l’Homo sapiens

La capacité de notre ancêtre du Paléolithique à fabriquer des objets symboliques lui aurait permis non seulement de tisser des liens sociaux, mais aussi de développer un meilleur sens de l’orientation et d’assurer sa survie.
Bouchra Ouatik 26-12-2012
Les 10 découvertes de 2012

L’arme du Jedi au service du chirurgien

Un scalpel de lumière si précis qu'il peut pratiquer une incision dans une cellule humaine et aussi s'attaquer aux tumeurs.
Dominique Forget 26-12-2012
Les 10 découvertes de 2012

Ils ont réinventé le moteur!

Un moteur à hydrogène si petit et si puissant pourrait conduire à des transports plus propres et plus efficaces.
Joël Leblanc 13-12-2012