Publicité
Culture

Un trésor montréalais bien caché: le musée Rutherford

18-10-2019

Photo: Musée Rutherford

C’est un aparté dans un livre qui m’a menée sur la piste d’un lieu dont je n’avais jamais entendu parler : le musée Rutherford de l’Université McGill. Il est dédié au physicien néo-zélandais Ernest Rutherford, qui a enseigné la physique expérimentale sur ce même campus entre 1898 et 1907 avant de remporter le Nobel de chimie pour ses recherches sur le phénomène des transmutations nucléaires.

Si cette modeste exposition présente une sélection d’appareils utilisés par M. Rutherford pour étudier la radioactivité, la magie opère réellement lorsque l’histoire nous est racontée par son conservateur, le professeur Jean Barrette. Pendant plus d’une heure, il sait autant captiver les ferrés en physique que piquer la curiosité de ceux et celles pour qui l’isotope est une notion vague.

Car M. Barrette ne manque pas d’anecdotes fascinantes qu’il adapte selon l’intérêt des visiteurs. Par exemple, en évoquant la première étudiante du professeur Rutherford (Harriet Brooks, première physicienne canadienne), il rebondit sur les difficultés des femmes de l’époque à accéder à des carrières en recherche. Il attire aussi notre attention sur les 69 articles scientifiques qu’a écrits Ernest Rutherford pendant ses neuf années à Montréal. Un tel rythme de rédaction, il y a 120 ans, équivaudrait aujourd’hui à un papier toutes les six semaines, s’exclame-t-il.

La visite (gratuite !) donne aussi accès à la collection McPherson, constituée d’instruments scientifiques datant du milieu du 19e siècle jusqu’en 1920. Thermomètres ultraprécis, premiers appareils à rayons X pour le corps humain, phonographe et matériel optique sont soigneusement préservés. Si le temps le permet, une démonstration viendra illustrer les explications de certains dispositifs !

Visites des collections Rutherford et McPherson sur rendez-vous (curator@physics.mcgill.ca) au pavillon Rutherford, à Montréal. On peut également observer les objets de la collection Rutherford à cette adresse (en anglais).

Publicité

À lire aussi

Culture

Promenons-nous dans les bois – Chronique culture juillet-août 2018

Ces jours-ci, Espace pour la vie célèbre le travail exceptionnel de Francis Hallé, spécialiste français de la forêt tropicale, par le biais d’une foule d’activités, dont l’exposition Francis Hallé : carnets d’un botaniste.
Culture

Le meilleur de la culture scientifique – mars 2019

Voici ce qui a retenu l’attention de notre journaliste dans le monde culturel: un balado qui documente l’une des simulations de mission sur Mars menée par la NASA, une émission sur la faune urbaine, un documentaire radio sur l’Alzheimer, un spectacle Du big bang à la double hélice ainsi que deux suggestions de livres.​
Culture

Le meilleur de la culture scientifique – juin 2019

Des suggestions d'émissions télé, une application et des livres à saveur scientifique.