Publicité
Culture

Une combattante venue du Nord

09-04-2019

Photo: Shutterstocki

Si l’Arctique est un baromètre, les peuples autochtones eux, sont « comme des sentinelles postées au sommet du monde, voyant venir le danger et sonnant l’alarme, prévenant l’humanité avant que n’arrive le désastre », écrit Sheila Watt-Cloutier dans son bouleversant essai Le droit au froid.

L’auteure est considérée comme l’une des plus influentes défenseuses de l’environnement et des droits de la personne; elle a même été pressentie pour un prix Nobel en 2007. Son livre, enfin paru en version française, est un puissant plaidoyer en faveur de la lutte contre les changements climatiques et la protection des droits de l’homme. « Sans la jouissance d’un climat stable et sécuritaire, les peuples ne peuvent exercer leurs droits économiques, sociaux et culturels. Pour les Inuits, comme pour tout le monde, c’est ce que j’appelle le “droit au froid” », lit-on.

À travers son récit personnel, Sheila Watt-Cloutier aborde une autre grande histoire, celle de son peuple. Élevée sur la banquise par sa mère et sa grand-mère, elle a passé les 10 premières années de sa vie à se déplacer en traîneau à chiens dans la blancheur du territoire du Nunavik. La jeune Inuite est ensuite envoyée dans un pensionnat au Manitoba, où elle découvre les Beatles, le basketball et les minijupes. Quand elle revient à Kuujjuaq, le Nord n’a plus rien à voir avec ce qu’elle a connu, traumatisé par les délocalisations forcées et les massacres des chiens, entre autres. Puis les concentrations de contaminants dans le milieu marin − et ultimement dans le lait maternel − bouleversent de nouveau le mode de vie des habitants.

La carrière de Mme Watt-Cloutier sera un combat pour protéger l’Arctique − et la planète − sur les scènes régionale, nationale et internationale, au sein du Conseil circumpolaire inuit. Elle a travaillé auprès des scientifiques, mais aussi des aînés et des chasseurs, qui connaissent le territoire comme personne.

Ce récit nous instruit de l’intérieur sur la culture et la réalité des peuples inuits, qui sont les premiers à subir les conséquences des mutations climatiques. Le droit au froid est une histoire de résilience, de voix retrouvée et de ténacité. Une lecture nécessaire et inspirante qui porte nos yeux sur la vie au nord du 55e parallèle et sur le destin de ces communautés, intimement lié à celui des gens du « sud ».

Le droit au froid, par Sheila Watt-Cloutier, Écosociété, 360 p.

Publicité

À lire aussi

Culture

Ma nuit au musée

Plusieurs musées, zoos et aquariums dans le monde offrent de passer une nuit à l’intérieur de leurs murs, et c’est le cas du renommé American Museum of Natural History (musée américain d’histoire naturelle), à New York, inauguré en 1869.
Culture

L’art de parler des changements climatiques

L’exposition Anthropocène abordera les changements climatiques à travers la lentille de l’art contemporain. Elle prend l’affiche simultanément dans deux musées cet automne.
Culture

Le meilleur de la culture scientifique – Décembre 2017

Notre journaliste déploie son flair pour sélectionner le meilleur de la culture scientifique, qu'il s'agisse de livres, de balados, d'expositions, de documentaires, d'émissions ou d'événements.