Publicité
Technologie

Voici une encre à base de bactéries!

08-12-2017

Crédit: MIT

Ce tatouage d’un nouveau genre n’est peut-être pas très esthétique, mais il a de quoi surprendre: l’encre utilisée est constituée de bactéries génétiquement modifiées, qui « s’allument » en réponse à différents stimuli chimiques.

C’est l’oeuvre d’ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology, qui ont utilisé une technique d’impression 3D pour agencer les bactéries, mélangées à des nutriments et un gel. Pour y parvenir, l’équipe a dû s’y prendre à plusieurs reprises afin de trouver un type de bactérie suffisamment résistant pour ne pas éclater ou mourir lors du processus d’impression. Leur étude est publiée dans Advanced materials.

Sur ce « tatouage vivant », chaque branche de l’arbre est constituée de cellules sensibles à un signal chimique différent.

Cette démonstration pourrait paver la voie à la fabrication de matériaux « actifs » ou d’ordinateurs vivants, expliquent les chercheurs.

Publicité

À lire aussi

Technologie

Le bitcoin, ce gouffre énergétique

La monnaie virtuelle bitcoin consomme autant d’électricité, à l’échelle mondiale, que 1,2 million de Québécois.
Alexis Riopel 29-03-2018
Technologie

ÉTS: Clubs et défis

C’est en forgeant (des prototypes) qu’on devient… ingénieur.
Benjamin Tanguay 04-08-2014
Technologie

De la maison à la ville connectée

Une maison intelligente qui anticipe vos besoins, c’est possible !
Solène Jonveaux 04-10-2017