Publicité
Technologie

Voici une encre à base de bactéries!

08-12-2017

Crédit: MIT

Ce tatouage d’un nouveau genre n’est peut-être pas très esthétique, mais il a de quoi surprendre: l’encre utilisée est constituée de bactéries génétiquement modifiées, qui « s’allument » en réponse à différents stimuli chimiques.

C’est l’oeuvre d’ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology, qui ont utilisé une technique d’impression 3D pour agencer les bactéries, mélangées à des nutriments et un gel. Pour y parvenir, l’équipe a dû s’y prendre à plusieurs reprises afin de trouver un type de bactérie suffisamment résistant pour ne pas éclater ou mourir lors du processus d’impression. Leur étude est publiée dans Advanced materials.

Sur ce « tatouage vivant », chaque branche de l’arbre est constituée de cellules sensibles à un signal chimique différent.

Cette démonstration pourrait paver la voie à la fabrication de matériaux « actifs » ou d’ordinateurs vivants, expliquent les chercheurs.

Publicité

À lire aussi

Technologie

Combattre l’infection avec un «lance-pierre»

Et si on pouvait attaquer les cellules infectées grâce à une minuscule arme moléculaire ?
Annie Labrecque 01-09-2017
Technologie

Effets spéciaux: copier les lois de la nature

Robin Tremblay l’affirme sans hésiter : humains mis à part, la barrière du réalisme a été franchie par les artisans des effets spéciaux....
Marine Corniou 18-11-2018
Technologie

De nouveaux matériaux pour généraliser l’usage des panneaux solaires

Alors que les émissions de CO2 atteignent des niveaux records – 34 milliards de tonnes en 2011 –, les réserves d’énergie fossile s’amenuisent. Bientôt, les énergies vertes seront une nécessité.
Québec Science 30-10-2012