Publicité
Technologie

L’Hyperloop, un train supersonique, verra-t-il le jour?

01-02-2017

L’Hyperloop est un concept de train supersonique aux allures futuristes qui suscite autant d’enthousiasme que de scepticisme.

Il s’agit d’un tube à basse pression, super léger et monté sur des pylônes, dans lequel circuleront des capsules à une vitesse de 1200 km/h (soit pratiquement la vitesse du son).

Propulsée comme une cartouche dans un pistolet, chaque capsule accueillera entre 20 et 30 passagers en position assise. Aucun rail ne les soutiendra. On ferait plutôt appel à deux méthodes, soit la création d’un coussin d’air ou la lévitation magnétique. Le tout serait alimenté par l’énergie solaire.

Les promesses de ce moyen de transport abracadabrant sont immenses. La vitesse serait telle que des passagers pourraient se rendre de Montréal à Toronto en 30 minutes – un trajet qui, en temps normal, exige cinq heures.

Son idéateur, Elon Musk, le milliardaire à qui l’on doit la voiture électrique Tesla, prétend également que l’Hyperloop coûtera moins cher à produire qu’un train à grande vitesse. Son tube fermé protégera les capsules des caprices de la météo. Et enfin, il sera très sécuritaire, assure-t-il.

Le train du futur n’a pas encore vu le jour, mais des compagnies (Hyperloop One et Hyperloop Transportation Technologies), des chercheurs et des étudiants se creusent les méninges pour que le rêve devienne réalité.

Des promoteurs de l’Hyperloop affirment qu’ils y parviendront d’ici 2020. Pas sûrs, répliquent des experts. Voici pourquoi.

 

  • À l’heure actuelle, personne ne connaît les effets de l’Hyperloop sur le corps humain. Mais des chercheurs estiment que plusieurs n’auront pas l’estomac assez fort pour supporter l’accélération.

 

  • Pour éviter ces malaises, le tracé de l’Hyperloop devrait se faire en ligne droite sur un terrain plat. Autrement dit, pas de courbe, ni de dénivellation! Un tel tracé est souvent impossible en raison de l’urbanisation et de la géographie. Voilà pourquoi certains suggèrent de faire passer l’Hyperloop sous terre ou sous la mer; une opération qui ferait évidemment exploser les coûts du projet.

 

Alors, faisable l’Hyperloop? Oui… mais pas avant quelques décennies.

Cliquer ici pour entendre notre rédactrice en chef, Marie Lambert-Chan, en discuter à l’émission de radio d’Isabelle Maréchal.

Photo: Tesla Motors

Publicité

À lire aussi

Technologie

Oneka Technologies: faire de l’eau potable à partir des vagues de la mer

Une jeune entreprise sherbrookoise relève le défi de produire de l'eau potable à partir des vagues de la mer.
Technologie

Du Saran Wrap réfrigérant !

Des chercheurs ont mis au point un matériau capable de refroidir la surface sur laquelle il est posé sans consommer d'énergie.
Marine Corniou 18-05-2017
Technologie

Le site web de Québec Science est parmi les finalistes!

Vous avez choisi Québec Science comme l'un des trois sites de science préférés, merci! Le grand gagnant sera annoncé la semaine prochaine.
Québec Science 26-10-2017