Publicité
Technologie

Voici pourquoi une imprimante 3D est un bon investissement

16-02-2017

Acheter une imprimante 3D est synonyme de grandes économies, démontre une équipe de l’université technologique du Michigan.

Dans leur étude publiée récemment dans Technologies, les deux chercheurs prouvent que moins de six mois sont nécessaires pour rembourser le coût initial de l’objet. Mieux encore : le retour sur investissement frôle 1000 % sur une période de cinq ans!

Leur démonstration débute avec l’achat de la Lulzbot Mini, une imprimante 3D personnelle « à bas prix » (environ 1600 $). Ensuite, ils sélectionnent et impriment 26 objets de la vie de tous les jours, comme un étui de téléphone, un support de caméra d’action et une pomme de douche.

Afin de déterminer le coût d’impression 3D de chacun, les chercheurs tiennent compte du temps d’impression, de l’énergie électrique dépensée lors du procédé ainsi que de la matière première utilisée. Puis, ils comparent les valeurs de chaque objet à leurs équivalents disponibles sur le marché.

Aux fins de l’étude, ils extrapolent l’usage de l’imprimante 3D sur une durée de six mois en considérant qu’un ménage imprimerait en moyenne un objet par semaine.

Leur découverte, au bout de l’équation, est stupéfiante. « Sur une période de cinq ans, l’impression 3D de ces objets de la vie de tous les jours représente une économie de près de 16 000 $ si on la compare avec l’achat d’équivalents de haute facture », explique par voie de communiqué Joshua Pearce, professeur associé à l’université technologique du Michigan et coauteur de l’étude.

La conclusion? Une imprimante 3D est un véritable investissement personnel — pas juste un gadget réservé à une utilisation industrielle.

Photo : Michigan Tech, Sarah Bird

Publicité

À lire aussi

Technologie

L’histoire derrière l’écran

L’ordinateur doté de microprocesseur a changé le monde. Voici comment sa version domestique a évolué en quelques décennies. Un développement technologique fulgurant!
Québec Science 19-09-2013
Technologie

Montréal-Québec haute vitesse!

Départ de la métropole 9h, arrivée dans la Capitale 10h! C'est ce que font miroiter les promoteurs du monorail.
Joël Leblanc 15-02-2013
Technologie

La révolution numérique, un mythe?

Le professeur Christian Poirier s'intéresse aux pratiques culturelles des jeunes.
Maxime Bilodeau 26-10-2016