Publicité
Technologie

Voici pourquoi une imprimante 3D est un bon investissement

16-02-2017

Acheter une imprimante 3D est synonyme de grandes économies, démontre une équipe de l’université technologique du Michigan.

Dans leur étude publiée récemment dans Technologies, les deux chercheurs prouvent que moins de six mois sont nécessaires pour rembourser le coût initial de l’objet. Mieux encore : le retour sur investissement frôle 1000 % sur une période de cinq ans!

Leur démonstration débute avec l’achat de la Lulzbot Mini, une imprimante 3D personnelle « à bas prix » (environ 1600 $). Ensuite, ils sélectionnent et impriment 26 objets de la vie de tous les jours, comme un étui de téléphone, un support de caméra d’action et une pomme de douche.

Afin de déterminer le coût d’impression 3D de chacun, les chercheurs tiennent compte du temps d’impression, de l’énergie électrique dépensée lors du procédé ainsi que de la matière première utilisée. Puis, ils comparent les valeurs de chaque objet à leurs équivalents disponibles sur le marché.

Aux fins de l’étude, ils extrapolent l’usage de l’imprimante 3D sur une durée de six mois en considérant qu’un ménage imprimerait en moyenne un objet par semaine.

Leur découverte, au bout de l’équation, est stupéfiante. « Sur une période de cinq ans, l’impression 3D de ces objets de la vie de tous les jours représente une économie de près de 16 000 $ si on la compare avec l’achat d’équivalents de haute facture », explique par voie de communiqué Joshua Pearce, professeur associé à l’université technologique du Michigan et coauteur de l’étude.

La conclusion? Une imprimante 3D est un véritable investissement personnel — pas juste un gadget réservé à une utilisation industrielle.

Photo : Michigan Tech, Sarah Bird

Publicité

À lire aussi

Technologie

Stade olympique: Grande tour, grands défis

La Tour olympique s’élève au-dessus de la ville de Montréal depuis 30 ans. Une série de travaux ont commencé en 2016 et devraient se terminer au printemps 2018. Coup d’œil sur ce chantier à nul autre pareil.
Annie Labrecque 29-06-2017
Technologie

25000 pieds d’adrénaline

En juin, forts de leur victoire de 2012, des étudiants de l'École polytechnique de Montréal participaient à l'IREC 2013, une célèbre compétition de lancement de fusées expérimentales. Jeu d'enfant? Que non! Même aujourd'hui, concevoir, fabriquer et propulser une fusée reste un exploit technologique!
Joël Leblanc 25-07-2013
Technologie

L’avion solaire à la conquête de la stratosphère

Le Solar Stratos est destiné à devenir le premier avion solaire à atteindre la limite de l’espace.
Annie Labrecque 15-06-2017