Publicité
Technopop

Comment faire lire les ados? Grâce à des app!

25-02-2019

Photo: Unsplash

De nouvelles applications mobiles comme Hooked, Yarn ou Tap proposent des histoires racontées à l’aide de textos qui défilent à l’écran, le tout accompagné de vidéos, de fichiers audios et même d’interactivité en temps réel avec l’utilisateur. Que doit-on en penser?

En août 2018, une étude nous apprenait qu’un tiers des adolescents américains n’avait pas lu un livre pour le plaisir dans la dernière année. Ne pas lire suffisamment peut avoir une incidence considérable sur la capacité à comprendre les questions d’un examen, à distinguer les fausses nouvelles des vraies et à s’engager dans la société.

La Silicon Valley a peut-être trouvé une solution au problème à travers des applications mobiles comme Hooked, Yarn ou Tap, où les histoires ne sont pas racontées dans de longs paragraphes, mais plutôt à coup de textos qui défilent à l’écran, le tout accompagné de vidéos, de fichiers audios et même d’interactivité avec l’utilisateur. L’objectif : introduire un contenu de façon rapide et dynamique. Le format peut sembler un peu étrange aux personnes plus âgées (comme moi), mais il captive nos jeunes !

Ai-je réussi à piquer votre curiosité ? Si vous n’êtes pas encore convaincu, de grands diffuseurs le sont déjà ! Pocket Gems a bénéficié d’un investissement de 90 millions de dollars américains de Tencent, le géant chinois de services Internet et mobiles. Ubisoft a acheté le Studio 1492, qui conçoit des histoires de romance interactives. Hooked a déclaré avoir 100 millions de lecteurs et compte parmi ses investisseurs des célébrités telles que Snoop Dogg, Ashton Kutcher, Mariah Carey, Jamie Foxx et LeBron James. Enfin, Yarn a annoncé une collaboration avec Marvel Entertainment.

Qu’est-ce qui explique le succès de ces applications mobiles ? D’abord, l’avènement des messages textes qui, désormais, sont le moyen de communication le plus utilisé par les Américains de moins de 50 ans. Les applications de fiction ne font qu’être là où leur public se trouve déjà. La seconde raison est inhérente à notre époque, bien qu’un peu triste : il s’agit d’adapter les histoires à notre capacité d’attention de plus en plus réduite. La fiction est construite pour stimuler le lecteur en continu tout en lui donnant l’impression qu’il maîtrise la situation.

Des experts prédisent que ce type de littérature continuera à croître, mais ne devrait jamais vraiment atteindre le marché grand public, car il s’agit d’un format destiné aux adolescents. Je ne suis pas d’accord. On sait que les produits destinés aux jeunes peuvent être adoptés par les adultes. C’est le cas de Fortnite, un jeu vidéo qui remporte un succès colossal.

Je lisais beaucoup de livres lorsque j’étais jeune, mais aujourd’hui je préfère les articles en ligne. Je ne suis pas encore consommatrice des applis de fiction, mais j’avoue avoir envie d’essayer. La prochaine fin de semaine au chalet, je risque de rester collée à mon cellulaire, mais ce sera pour une bonne raison : la lecture !

Publicité

À lire aussi

Technopop

Mon meilleur ami est un robot

On a longtemps voulu robotiser les humains; voilà maintenant qu'on veut humaniser les robots.
Catherine Mathys 18-05-2017
Technopop

Darwin aurait aimé Wikipédia

En 1865, Darwin se demandait si les ouvrages généraux et populaires pouvaient avoir la même importance que le travail des chercheurs pour faire avancer la science. Une récente étude du MIT et de l’université de Pittsburgh reprend l’idée du naturaliste.
Catherine Mathys 22-11-2017
Technopop

Un médicament qui vous surveille

Big Brother sera bientôt offert sous forme de comprimé pour vous surveiller… de l’intérieur.
Catherine Mathys 04-01-2018