Publicité
Technopop

Vous n’en croirez plus vos yeux

18-04-2018

Photo: Pixabay

Les images, qu’il s’agisse de photos ou de vidéos, ont longtemps été les gardiennes de la vérité, en tant que preuves irréfutables d’un passé dont on n’a pas été témoin. Nous nous sommes habitués à faire confiance aux images, beaucoup plus qu’aux mots qu’on peut faire mentir si facilement. Eh bien, il faudra désormais apprendre à se méfier d’elles aussi.

Bien sûr, la manipulation d’images a toujours existé. Mais Photoshop, c’était de la petite bière. Depuis peu, des malins du Web prennent plaisir à utiliser l’intelligence artificielle pour remplacer le visage des acteurs. Leur cible ? Nicolas Cage qui, après quelques pirouettes technologiques, joue désormais tous les rôles, d’Indiana Jones à Lois Lane. Le résultat est presque parfait. Amusant, n’est-ce pas ?

Oui, au début, ça fait rire; mais les dérapages possibles sont évidents et déjà bien présents. Fin 2017, un utilisateur du site Reddit s’est fait connaître en publiant des vidéos où il a remplacé les visages d’actrices pornos avec ceux de vedettes comme Taylor Swift, Scarlett Johansson ou Emma Watson. D’autres adeptes de la technique ont même créé une application qui rend le procédé plus accessible aux débutants.

Qu’arrivera-t-il lorsque des citoyens seront piégés par cette supercherie ? Ne faut-il pas craindre que l’outil devienne un redoutable vecteur d’intimidation, pour nous, pour nos jeunes ? Et que dire de la fabrication de fausses nouvelles, vidéo à l’appui ?

Sans compter que, pour l’instant, il existe peu de défense légale contre ce genre de stratagème. Le magazine Wired notait en début d’année que, aux États-Unis, coller le visage de quelqu’un sur le corps d’une actrice porno ne relève pas d’une atteinte à la vie privée. Or, c’est le principal levier légal pour combattre le revenge porn, cette pratique consistant à diffuser du contenu sexuellement explicite sans le consentement de la personne qui y apparaît. Pour le moment, les victimes de « l’échange de visages » pourraient porter plainte pour diffamation contre le créateur de l’application qui facilite l’exercice. Mais cette solution ne sera que temporaire, car l’univers du Web possède les mêmes facultés que l’hydre de Lerne. Si cette application disparaît, d’autres prendront sa place. Il ne restera plus qu’à perfectionner la technologie de détection de fausses images si on veut continuer de voir pour croire.

Publicité

À lire aussi

Technopop

Un quotidien interrompu

Quand notre téléphone émet un signal pour nous avertir que quelque chose se passe, il très difficile de l'ignorer.
Catherine Mathys 05-10-2017
Technopop

La résurrection de la techno rétro

Pourquoi se met-on à acheter des objets anciens, lourds, au rendu modeste, comme des Walkman et des Polaroids, alors que notre monde est rempli d’objets techno au design moderne, légers, qui rentrent dans les poches de nos jeans moulants et compatibles avec toutes nos autres bébelles électroniques?
Chloé Freslon 29-05-2020
Technopop

Les CV sous l’oeil de l’IA

Si on n'y prend garde l'IA perpétue nos biais dans le recrutement de nouveaux employés. Mais pourrait-elle aussi nous en sauver ?
Chloé Freslon 26-08-2019