Publicité
Encyclo

L’acier sous toutes ses formes

08-05-2014

Disposer de matériaux polyvalents est un atout dans notre société industrialisée. C’est le cas de l’acier. On en fait des structures de bâtiment, des ponts, des pièces d’automobile, des boîtes de conserve… Ses usages sont presque illimités.

L’acier est un alliage à base de fer et de carbone. Cependant, le carbone ne doit pas dépasser 1,8 % de la masse totale, sinon on obtient de la fonte. En dessous de ce seuil de 1,8 %, la teneur en carbone peut varier.

On y ajoute aussi parfois d’autres métaux, comme le nickel, le cuivre ou le tungstène pour obtenir des aciers aux propriétés particulières. L’acier inoxydable, par exemple, contient du chrome ; son principal avantage est sa grande résistance à la rouille et à la corrosion. C’est pourquoi on s’en sert, entre autres, pour fabriquer des casseroles, des ustensiles, des éviers de cuisine et bien d’autres objets.

Les alliages à base de fer existent depuis longtemps. Au XVe siècle, on utilisait déjà la fonte pour fabriquer des marmites, des boulets de canon et des tuyaux. Au XIXe siècle, cependant, l’acier a rapidement supplanté la fonte et les autres métaux. Il est devenu le métal privilégié de la révolution industrielle. Encore aujourd’hui, il est apprécié pour ses propriétés remarquables : c’est un alliage très robuste, mais surtout très ductile ; c’est-à-dire qu’on peut l’étirer et lui faire prendre différentes formes.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Tirer à blanc

Au cours des quatre dernières décennies, la quantité de spermatozoïdes dans le sperme des occidentaux a chuté de 60%. Court-on vers la catastrophe? Et à qui la faute?
Québec Science 04-08-2017
Encyclo

Fibres techno

Des vêtements qui mesurent ta température, ton rythme cardiaque, ta fréquence respiratoire, ta pression artérielle... et qui est confortable ? Ça existe. Voici les textiles techno !
Québec Science 15-06-2017
Encyclo

À toute allure !

La distinction entre vitesse et accélération peut paraître subtile au premier coup d’œil, pourtant, elle est considérable. La vitesse est le rapport entre une distance et le temps que l’on met à la parcourir. Par exemple, une voiture qui parcourt 50 kilomètres en une heure roule à une vitesse moyenne de 50 kilomètres à l’heure (50 km/h).
Québec Science 08-05-2014